Un parc à la beauté couleur rouille à Genève
Actualisé

Un parc à la beauté couleur rouille à Genève

«Esthétiquement, ce lieu est repoussant. C'est un concept d'artistes plus qu'une aire de détente.»

Michael, étudiant paysagiste, est perplexe face aux tiges d'acier du jardin qui fait l'angle entre la route de Chêne et l'avenue de l'Amandolier.

Financé et entretenu par Thierry Barbier-Muller, directeur de la Société privée de gérance, il a été pensé par l'agence Ter, dont un représentant commentait des visites samedi.

«Créer un espace protégé aurait demandé de creuser très profond», explique-t-il. Une géométrie ouverte a été privilégiée. Le lieu resplendirait à l'automne: les graminées se teintent d'une couleur rouille.

(dvh)

Ton opinion