Tunisie: Un parti cible d'une attaque accuse Ennahda
Actualisé

TunisieUn parti cible d'une attaque accuse Ennahda

Un parti de gauche a indiqué avoir été attaqué lors d'une réunion de ses militants samedi au Kef (nord-ouest), accusant «des mercenaires» du parti islamiste Ennahda au pouvoir.

«A la fin de notre rassemblement, un groupe composé de mercenaires d'Ennahda et de salafistes s'est attaqué à nos militants», a déclaré Chokri Belaïd, coordinateur général du parti des Patriotes démocrates. Des échauffourées ont alors eu lieu et une dizaine de nos militants ont été blessés, a ajouté M. Belaïd, cité par les radios locales.

Il a dénoncé l'inaction des forces de sécurité et mis en garde contre la menace de nouvelles violences lors d'une réunion de son parti prévue dimanche à Béjà (nord-ouest). Le parti Al Joumhouri (républicain) a par ailleurs été empêché de tenir un rassemblement vendredi à Kairouan (centre) par des militants rejetant l'alliance qu'il venait de sceller avec deux autres formations de l'opposition.

Sa secrétaire générale Maya Jribi a affirmé que la réunion avait été perturbée par des militants de la Ligue de protection de la révolution, une sorte de milice soutenue par le mouvement Ennahda. Ces groupes aux méthodes brutales sont responsables de violence politique et leur dissolution est réclamée par l'opposition et le principal syndicat national. (afp)

Ton opinion