France voisine: «Un passionné d'aviation et un très bon pilote»

Actualisé

France voisine«Un passionné d'aviation et un très bon pilote»

Deux Suisses d'une soixantaine d'années, dont le député vaudois Jean-Marc Chollet, sont décédés dans l'accident d'un biplace dans le Jura français mardi après-midi. L'appareil avait décollé de Lausanne, un peu plus tôt.

L'avion effectuait la liaison Lausanne- Dole.

Deux personnes ont péri mardi dans le crash d'un biplace parti de Lausanne, a annoncé la préfecture du Doubs. L'appareil (un Robin DR 380) transportait deux personnes, a indiqué la préfecture, qui a notifié à 15h15 de la disparition de cet avion biplace provenant de Lausanne à destination de Dole (F).

D'après le numéro d'immatriculation de l'appareil, communiqué par les autorités françaises, le propriétaire est le député Vert au Grand Conseil vaudois, Jean-Marc Chollet. Sa mort a été confirmée au matin.ch par Jacques Nicolet, président du Parlement vaudois. «L'un de nos 150 députés est subitement décédé, c'est le Grand conseil dans son ensemble qui est en deuil. Nous présentons nos plus vives condoléances à la famille.»

Jean-Marc Chollet, présent sur les bancs de l'assemblée vaudoise mardi matin, avait été excusé pour son absence l'après-midi. Plus tôt dans la soirée «20 minutes» avait contacté son entreprise où ses proches étaient dans l'attente fébrile de nouvelles. «C'était un passionné d'aviation et un très bon pilote avec qui je suis déjà monté à bord», avait ainsi témoigné un ami. Jean-Marc Chollet, garagiste de 62 ans à Vucherens, était accompagné d'une femme. Celle-ci n'est ni un personnage public, ni un membre de sa famille.

La brume en cause

Deux inspecteurs de la sûreté ont notamment rejoint les lieux du crash afin de participer à l'identification des victimes, a précisé en soirée Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise. L'avion s'est écrasé sur la commune de Remoray-Boujeons (F). L'accident s'est déroulé environ 70 kilomètres après le décollage. La police vaudoise a précisé à l'ats que l'avion au départ de La Blécherette avait pour destination Paris. Une escale à Dole était prévue.

Dans un communiqué, la préfecture du Doubs a indiqué que l'avion a disparu des radars aux alentours de 15h00. Le plan Sater (sauvetage aéro-terrestre) a été déclenché à 15h36, la cellule de crise ayant été activée à 15h55. Vers 16h57, les équipes de gendarmerie du Doubs ont localisé l'appareil au nord de la commune de Rondefontaine, sur une piste de ski de fond. Le site du crash se situe exactement sur la commune de Remoray-Boujeons. L'avion de type DR 380 «s'est accidenté sur une zone montagneuse escarpée où il y avait de la brume, mais pour l'instant nous ne savons pas ce qui s'est passé», a indiqué à l'AFP le substitut du procureur de Besançon. (20 minutes/ats/afp)

Ton opinion