France: Un patron se suicide, sa fille récolte des dons pour les salariés
Actualisé

FranceUn patron se suicide, sa fille récolte des dons pour les salariés

Une jeune femme de 23 ans a lancé un appel aux dons sur internet après le suicide de son père, patron d'une entreprise française de chantiers navals en difficulté, afin de payer les salariés, une initiative qui avait permis mercredi de récolter 45.000 euros.

Depuis dimanche, les dons de particuliers n'arrêtent pas d'affluer, sous forme de chèques accompagnés de petits mots réconfortants ou bien de virements sécurisés sur un site internet créé pour l'occasion, a indiqué à l'AFP Fanny Gamelin, 23 ans.La jeune femme avait lancé cet appel le 27 décembre sur le site communautaire Facebook pour recueillir 200.000 euros dans le but d'«aider les 120 employés des chantiers Gamelin à recevoir leur paye».

Jusqu'en Italie

Elle a précisé avoir récolté mercredi plus de 45.000 euros de dons. Selon elle, les dons vont «de 1 euro à 1.000 euros», émanant de particuliers «de la France entière et même d'Italie».La somme qu'elle souhaite recueillir correspond «aux derniers mots» de son père, qui «avait dit qu'il avait besoin de 200.000 euros pour payer les salariés» de cette entreprise placée en redressement judiciaire le 5 décembre.Joël Gamelin, 55 ans et père de trois enfants, patron des chantiers navals Gamelin à La Rochelle (ouest), s'est suicidé le 23 décembre sur son lieu de travail, en laissant un mot dans lequel il disait regretter «de n'avoir pas pu sauver l'entreprise».

«Bouger les choses»

La jeune femme, qui n'a aucune fonction dans l'entreprise, a chargé un avocat de définir le cadre juridique du versement. «Ce n'est pas pour l'entreprise, il ne s'agit pas d'une recapitalisation, mais cette somme sera donnée aux salariés», précise-t-elle.Elle espère surtout que l'élan de solidarité va permettre de faire «bouger les choses» pour aider l'entreprise, qui accuse un passif de l'ordre de 2 millions d'euros.L'activité est actuellement très réduite mais les salaires de décembre seront payés d'ici la fin du mois, a assuré la direction de l'entreprise, qui souligne le caractère «privé» de l'initiative de Fanny Gamelin. (afp)

Ton opinion