Actualisé

Un patron surveille ses serveurs avec une webcam

NEUCHATEL. Un restaurateur utilise une webcam pour vérifier le travail des employés. Un
syndicat va intervenir.

C'est confirmé: le tenancier du Glob' Café a fait des remarques à son staff grâce à des observations glanées via la webcam. «J'ai mis ce système en place pour dissuader d'éventuels casseurs ou voleurs, il n'y a pas d'autres raisons. D'ailleurs, cela se fait dans de plus en plus de lieux publics», se défendait ce patron dans un article du Matin Dimanche publié le 24 septembre de l'an dernier. Le journaliste s'étonnait de la présence d'une webcam à l'intérieur du bistrot. Dans cet article, des sommeliers se plaignaient d'un climat de suspicion, comme si le patron ne leur faisait pas confiance.

Les voilà servis: l'argument sécuritaire prend une claque. Selon une source proche d'anciens employés, le gérant leur a fait des remontrances, en séance du personnel, qui ne peuvent être autrement basées que sur des constatations faites via la webcam. De plus l'employeur, qui séjournerait en fait à Paris, n'aurait pas seulement reproché des éléments qu'ils auraient uniquement vus, mais aussi entendus!

«Nous avons été surpris en apprenant cette histoire, commente le délégué syndical d'Unia Eric Rawyler. Nous avons déjà eu des cas liés à la problématique des caméras mais seulement dans des magasins, pas dans des bistrots. Ma collègue responsable des secteurs de la restauration et de l'hôtellerie prendra ce dossier en main dès son retour de vacances jeudi.» A ce jour, il n'existe aucun cadre législatif en ce qui concerne les caméras de surveillance et les webcams.

Nando Luginbuhl

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!