Actualisé 12.02.2013 à 12:00

Val-de-Ruz (NE)«Un paysan ne doit pas gagner plus qu'un toubib»

Un habitant estime que les élus de la nouvelle commune née de la fusion de quinze villages sont trop bien payés avec un gain annuel de 152 000 francs. Selon «Le Matin», il souhaite un référendum populaire.

von
apn
Quinze localités ont fusionné pour former la commune de Val-de-Ruz. Avec 152 000 francs de revenu par année, les élus sont-ils trop grassement payés?

Quinze localités ont fusionné pour former la commune de Val-de-Ruz. Avec 152 000 francs de revenu par année, les élus sont-ils trop grassement payés?

«Gagner plus qu'un médecin, c'est indécent quand on est paysan!» Par cette boutade, un citoyen de la nouvelle commune de Val-de-Ruz (NE) s'insurge contre le salaire des élus locaux. Les cinq conseillers qui vont s'occuper des affaires de cette commune née du mariage de quinze villages ont des revenus annuels de 152 000 francs brut, relève «Le Matin».

«Je n'ai jamais gagné autant, mais...»

Dans le quotidien orange, Christian Hostettler, le président de la commune, assume: «Le paysan, c'est moi. Je n'ai jamais gagné autant, mais c'est un poste à responsabilité.»

Avant de fixer leurs grilles salariales, les élus disent s'être penchés sur ce qui se faisait dans les communes environnantes: 195 000 francs à Neuchâtel ou encore 192 000 francs à La Chaux-de-Fonds.

Le journal signale que le statut des cinq conseillers communaux sera au menu du Conseil général la semaine prochaine. Le citoyen contestataire avertit que si le législatif avalise ces salaires, il va se battre pour un référendum populaire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!