Soins palliatifs: Un père de famille engage des tueurs à gage virtuels

Actualisé

Soins palliatifsUn père de famille engage des tueurs à gage virtuels

Un Chinois a eu recours à des joueurs professionnels pour dégoûter son fils de sa dépendance des jeux en ligne.

par
laf

Excédé et fatigué de voir son fils Xiao scotché devant les écrans de jeux vidéo, son père a pris les choses en mains. Après avoir tenté vainement d'interdire à son rejeton de 23 ans de se connecter sur le net et avoir constaté des résultats scolaires toujours plus catastrophiques, il s'est tourné vers une mesure beaucoup plus radicale.

Au lieu de l'envoyer dans une maison spécialisée dans le traitement des addictions en ligne, il a choisi sa propre méthode pour le corriger. Sur chaque jeu prisé par son fils, il a en effet recouru à des joueurs professionnels. Leur mission était claire: tuer systématiquement et le plus rapidement possible Xiao dès qu'il se pointait sur une partie. Le père Feng présumait que si son fils était à chaque fois tué, il allait en être rapidement dégoûté et consacrerait du temps à autre chose, notamment à trouver un emploi.

Mais la mesure n'aurait pas eu l'effet escompté, rapporte le site Kotaku. Le jeune continuerait à tenir tête à son père. «Que je puisse jouer ou pas, cela ne me dérange pas. Je ne suis pas à la recherche d'un emploi. Je veux juste prendre un peu de temps pour trouver le travail qui me convient», aurait-il insisté.

Ton opinion