Zoug: Un père et son ado s'allient pour arrêter un voleur

Publié

ZougUn père et son ado s'allient pour arrêter un voleur

En rentrant chez lui, un quadragénaire est tombé nez à nez avec un larron en avril dernier. Tandis que sa fille a alerté la police, il s'est lancé à la poursuite du voleur. Les deux ont été récompensés mercredi pour leur courage civil.

par
mme/ofu
1 / 3
08.06 Robert Paljuca (45) et sa fille Tereza (12) se sont fait remettre ce mercredi le prix du courage civil 2016 par le Conseil-exécutif du canton de Zoug.

08.06 Robert Paljuca (45) et sa fille Tereza (12) se sont fait remettre ce mercredi le prix du courage civil 2016 par le Conseil-exécutif du canton de Zoug.

Canton de Zoug
Le 10 avril dernier, le père était tombé nez à nez avec un voleur chez lui. Lorsque le larron s'est enfui, il n'a pas hésité à se lancer à sa poursuite. Pendant ce temps, sa fille a alerté la police.

Le 10 avril dernier, le père était tombé nez à nez avec un voleur chez lui. Lorsque le larron s'est enfui, il n'a pas hésité à se lancer à sa poursuite. Pendant ce temps, sa fille a alerté la police.

20 Minuten/emi
DR

Robert Paljuca et sa fille Tereza ne sont pas près d'oublier la journée du 10 avril dernier. Comme tous les jours, le père de famille est rentré à la maison aux alentours de 18h20. Mais une fois à l'intérieur de la maison, il s'est retrouvé face à un voleur. Pendant ce temps, ces trois enfants jouaient dans le jardin sans se douter de rien.

«En voyant l'homme, ma première pensée était de faire en sorte que mes enfants ne remarquent rien», explique le quadragénaire qui a dû rapidement se rendre à l'évidence que cela ne sera pas possible. «Le voleur est sorti par la fenêtre et s'est enfui à vélo», se rappelle le père de famille. Au lieu de paniquer, ce dernier a su garder son sang-froid et s'est lancé à la poursuite du larron: «J'ai juste eu le temps de donner le téléphone à ma fille et de lui dire d'appeler la police. Ensuite, j'ai enjambé mon vélo et j'ai tenté de rattraper l'inconnu.»

«Je ne me sentais pas très bien»

Tereza, âgée de 12 ans, est elle aussi restée calme et n'a pas cédé à la panique: «J'étais un peu nerveuse, mais j'ai pu expliquer à la police ce qui s'était passé et à quoi ressemblait le voleur. J'avais appris à l'école comment me comporter dans ce type de situation.» Fier, son père ajoute: «J'ai toujours dit à mes enfants de rester solidaires s'il se passe quelque chose. Ils savent qu'ils doivent faire le 117 en cas de problème.»

Robert Paljuca explique avoir finalement pu rattraper le voleur à la hauteur d'une station RER. Grâce à l'aide de plusieurs passants, il a retenu l'homme qui s'était introduit chez lui. «Je ne me sentais pas très bien. Je ne savais pas pourquoi il était venu chez moi. Je lui ai posé plein de questions, mais il ne m'a rien répondu», précise le quadragénaire. Rapidement sur place, la police a embarqué l'individu et l'a emmené au poste. Là-bas, les agents ont constaté qu'il était connu des autorités. L'homme a déjà été condamné dans le passé à une peine de prison de 50 jours pour divers faits criminels.

«Ils ont agi de manière réfléchie»

Le Conseil-exécutif du canton de Zoug vient désormais de récompenser père et fille pour leur comportement exemplaire. Les deux se sont fait remettre ce mercredi le prix du courage civil 2016, doté de 1000 francs. «Tereza et son père ont agi de manière réfléchie et engagée sans mettre en danger qui que ce soit», explique Pirmin Andermatt, en charge de la sécurité de Baar (ZG).

Ton opinion