Berne: Un «permis de baignade» pour les moins de 12 ans

Actualisé

BerneUn «permis de baignade» pour les moins de 12 ans

Un jeune qui désire se baigner seul à la piscine de Laupen doit d'abord passer un test d'aptitude pour entrer.

par
meo/jbm/fnt
Avant de se jeter à l'eau seul, il faut montrer ses capacités. (Source: Alessandro Meocci)

Avant de se jeter à l'eau seul, il faut montrer ses capacités. (Source: Alessandro Meocci)

La mesure sera effective l'année prochaine, mais déjà 80 enfants de moins de 12 ans se sont prêtés au jeu. Ils ont passé un test d'aptitude à la natation et ont reçu un sésame leur permettant de se baigner seuls dans la piscine en plein air de la commune de Laupen. Les exercices sont simples: exécuter une culbute depuis le bord pour vérifier le sens de l'orientation, se tenir une minute au bord de l'eau et répondre à des questions et enfin nager 50 mètres sans arrêt.

L'idée du permis vient d'un constat: toujours plus d'enfants sont livrés à eux-mêmes, sans parents pour les surveiller. «Nous ne sommes pas des baby-sitters», s'énerve Amanda Harlander, une responsable de l'installation.

«On n'en est pas encore là en Suisse romande, où un tel examen d'accès n'est pas proposé.» Mario Zanetti, président de l'Association des piscines romandes, souligne que le choix d'interdire l'accès des bassins par rapport à une limite d'âge est privilégié de ce côté-ci de la Sarine: «A Neuchâtel, cela concerne les enfants de moins de 8 ans non accompagnés d'un adulte majeur.

Ailleurs, l'âge fixé est de 6 ou 10 ans.» Pour Mario Zanetti, le projet de Laupen ne lui semble pas être une bonne solution, car un garçon ou une fille peut paraître à l'aise dans l'eau, mais il risque un malaise après une longue exposition au soleil, par exemple. «Il faut les surveiller! insiste-t-il, or les piscines ne doivent pas devenir des garderies pour certains parents.»

Ton opinion