Genève: Un petit air de campagne en plein centre-ville
Actualisé

GenèveUn petit air de campagne en plein centre-ville

Les Cropettes en campagne propose des animations, stands d'informations et concerts pour rapprocher deux mondes parfois éloignés.

par
Maria Pineiro
1 / 9
Des nombreuses animations ont permis aux jeunes et moins jeunes et moins jeunes de découvrir de nombreux pas de l'activité des paysans et artisans genevois.

Des nombreuses animations ont permis aux jeunes et moins jeunes et moins jeunes de découvrir de nombreux pas de l'activité des paysans et artisans genevois.

mpo
Des nombreuses animations ont permis aux jeunes et moins jeunes et moins jeunes de découvrir de nombreux pas de l'activité des paysans et artisans genevois.

Des nombreuses animations ont permis aux jeunes et moins jeunes et moins jeunes de découvrir de nombreux pas de l'activité des paysans et artisans genevois.

kein Anbieter
Des nombreuses animations ont permis aux jeunes et moins jeunes et moins jeunes de découvrir de nombreux pas de l'activité des paysans et artisans genevois.

Des nombreuses animations ont permis aux jeunes et moins jeunes et moins jeunes de découvrir de nombreux pas de l'activité des paysans et artisans genevois.

kein Anbieter

Sculpture sur bois, semences d'ici et d'ailleurs, vache à traire, fours solaires ou encore bourse aux vélos et concerts. Une partie de la Genève paysanne, artisane et alternative s'est donné rendez-vous samedi au parc des Cropettes.

En fin de matinée, le soleil aidant, la manifestation attirait les familles. Autour d'une vache factice munie de faux pis, les enfants s'activent à la traite, se baissant, tirant, avec plus ou moins de succès. Steve, travailleur social, se réjouit que la «campagne se déplace en ville. Cela permet aux petits de la découvrir. Pour certaines familles, se déplacer est parfois difficile».

Un peu plus loin, les plus grands manient le ciseau et le maillet sur un tronc sous l'oeil avisé et attentif d'Endika. «Notre but est de sculpter un oeuf, mais surtout, il s'agit d'apprendre aux enfants à se servir des outils dans un cadre sécurisé», explique-t-il. Pour cet artiste, également actif dans le social, il est important que les enfants utilisent des outils réels et pas seulement des applications virtuelles. «Les efforts sont importants et au final le résultat n'est pas toujours spectaculaire, mais cela est formateur.»

Houmous de pois chiches noirs

Mais la manifestation n'est pas uniquement destinée à amuser les plus petits. Une multitude de participants s'adressent à tout un chacun. Ainsi, sur le stand de l'association Semences de pays, on peut faire la connaissance de variétés de végétaux peut connues, telle que ce pois chiche noir, dont le houmous est un peu plus corsé que celui de son cousin blond.

Au milieu du parc, Florence prépare gâteaux et céréales sur sa table avant de les mettre à cuire dans des fours solaires. L'association Solemyo est spécialisée dans ce type de matériel, «qui se vend très bien, à des connaisseurs ou des curieux». Les fours sont exposés tout autour de son plan de travail: l'un avec sa corolle métallique ressemble à une grosse fleur, l'autre, plus futuriste est à l'oeuvre, les madeleines y gonflent tout gentiment.

Bourse aux vélos

Les artisans sont aussi de la partie. Ainsi d'Elodie, d'Un brin sauvage, qui présente baumes et eaux florales sur son stand. C'est sa deuxième participation à Cropettes en campagne. Elle se montre ravie d'être là, sans mettre de priorité à la vente des nombreux flacons exposés, puisqu'il s'agit de produits parfois complexes, dit-elle.

Enfin, parmi les nombreux stands et animations, Pro vélo organisait, dans le préau de l'école une bourse. L'occasion pour le nombreux cyclistes présents de trouver une petite reine à leur goût, comme Thomas, venu acheter un biclou avec sa maman Daniela, qui ravie de son acquisition, glisse tout de même que «Genève est en retard pour ce qui est de la mobilité deux-roues non-motorisés».

Cropettes en campagne se poursuit jusque dans la soirée. .

Ton opinion