Actualisé

Hockey - LNAUn petit rien qui change tout

Vainqueurs de Berne, les Dragons ont relancé cette finale en revenant à 1-2. Sprunger a été le seul buteur.

par
Grégory Beaud
Fribourg
Fribourg Gottéron a marqué le seul but du match, mardi.

Fribourg Gottéron a marqué le seul but du match, mardi.

Décriée à raison depuis le début de la série, la triplette Sprunger-Bykov-B. Plüss a illuminé la soirée sur une action de génie. Le premier nommé a été parfaitement mis sur orbite par ses deux compères pour l'ouverture du score. Quelques instants plus tard, Sprunger s'est retrouvé seul face à Bührer, provoquant une pénalité de 4 minutes à Furrer. Une action qui a coupé les jambes des Bernois.

Les Ours ont ensuite totalement raté leur fin de match et ont permis à Benjamin Conz de fêter un important blanchissage.

Depuis le début de la série, la ligne 100% helvétique cumulait un bilan de -9. Un total à des années-lumière de la balance proposée en quart et en demi-finale (+27). Kossmann le savait: pour revenir dans cette série, il aurait besoin d'une «SBP» dominante. Il l'a eue.

La frayeur de Heins

Après deux rencontres, les Fribourgeois avaient pesté, ne trouvant pas la faille face à un collectif réaliste au possible. Hier, les Dragons ont été les seuls à faire trembler les filets. Finalement, cet infime détail a tout changé et remis Gottéron sur la voie du succès.

Avant ce dénouement, heureux pour les Dragons, il y a eu l'image du colosse Heins étendu de tout son long, après un contact fortuit avec Mauldin, son coéquipier. Sorti sur civière, le No 44 fribourgeois a terminé la soirée à l'hôpital. Aux dernières nouvelles, le Canadien de 39 ans était conscient et bougeait. «Sur la glace, il ne sentait plus ses jambes, mais ensuite, c'était bon», a soufflé Berger, directeur général du club.

En tribune depuis la demi-finale face à Zurich, le Russ­e Sushinsky pourrait faire son apparition sur la glace lors de l'Acte IV, demain à Berne.

Fribourg Gottéron - Berne 1-0 (0-0 0-0 1-0)

BCF Arena. 6700 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Reiber/Rochette, Fluri/Müller. Buts: 48e Sprunger (Benjamin Plüss, Bykov) 1-0.

Pénalités: 5 x 2' contre Fribourg Gottéron; 4 x 2', 1 x 5' (Collenberg) pénalité de match (Collenberg/méconduite) contre Berne. Topscorers PostFinance: Bykov, Ritchie.

Fribourg Gottéron: Conz; Heins, Schilt; Ngoy, Birbaum; Kwiatkowski, Abpkanalp; Loeffel; Dubé, Gamache, Hasani; Mauldin, Jeannin, Knoepfli; Sprunger, Bykov, Benjamin Plüss; Lauper, Botter, Vauclair.

Berne: Bührer; Roche, Gerber; Jobin, Kinrade; Collenberg, Furrer; Vermin, Ritchie, Campbell; Neuenschwander, Martin Plüss, Rüthemann; Alain Berger, Gardner, Randegger; Pascal Berger, Bertschy, Rubin; Loichat.

Notes: Fribourg Gottéron sans Gerber (blessé) ni Brügger (surnuméraire). Berne sans Scherwey (suspendu) ni Bednar et Sykora (blessés). 25e Heins est évacué sur une civière suite à un choc avec son coéquipier Mauldin. 59'07'' temps mort de Berne, qui joue sans gardien dès 59'37''. 60e poteau de Mauldin.

Sprunger décisif

Berne aurait pu ouvrir le score par Campbell, mais l’attaquant de Berne s’est d’abord heurté à Conz, puis a manqué de réaction sur le rebond (9e). Aux 24e et 25e mi­nutes, Jeannin a raté deux ­grosses occasions, les deux premières de Fribourg. Il a, dans un premier temps, manqué la cage vide, avant de se frotter à un Bührer particulièrement à son avantage. Lors de l’ultime pé­riode, Sprunger a libéré Fribourg, à la 48e. Trois minutes plus tôt, il avait échoué, seul à trois mètres de Bührer. En fin de match, les Dragons ont joué intelligemment pour préserver le score.

Sprunger décisif. Berne aurait pu ouvrir le score par Campbell, mais l’attaquant de Berne s’est d’abord heurté à Conz, puis a manqué de réaction sur le rebond (9e). Aux 24e et 25e mi­nutes, Jeannin a raté deux ­grosses occasions, les deux premières de Fribourg. Il a, dans un premier temps, manqué la cage vide, avant de se frotter à un Bührer particulièrement à son avantage. Lors de l’ultime pé­riode, Sprunger a libéré Fribourg, à la 48e. Trois minutes plus tôt, il avait échoué, seul à trois mètres de Bührer. En fin de match, les Dragons ont joué intelligemment pour préserver le score.

Hans Kossmann, entraîneur de Fribourg:

«La série est enfin lancée, a soufflé Hans Kossmann. C’était important de ne pas leur donner le 0-3 ce soir. Nous nous sommes inclinés sur des détails lors des matches 1 et 2. Là, nous avons été très solides. C'est une bonne chose que Sprunger-Bykov et Plüss aient pu marquer. Le but nous a vraiment fait du bien. Il ne faut désormais pas nous enflammer et ne penser qu'au match à Berne, jeudi soir. Il n'y aura pas de surprise, nous nous connaissons par coeur.»

Sandy Jeannin, capitaine de Fribourg:

«Jusqu'à présent, nous encaissions trois ou quatre buts par match. C'est beaucoup trop pour avoir une chance de nous imposer. Aujourd'hui, tout le monde s'est battu pour gratter des pucks dans les coins. Ce sont ces petites choses qui font la différence lors d'une série de play-off.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!