États-Unis - Un pétrolier contrevenant aux sanctions envers Pyongyang saisi
Publié

États-UnisUn pétrolier contrevenant aux sanctions envers Pyongyang saisi

Le tanker M/T Courageous est soupçonné par Washington d’avoir effectué des transferts de produits pétroliers à des navires battant pavillon nord-coréen.

La décision de saisir le navire signifie que le gouvernement américain se trouve désormais propriétaire de ce tanker d’une capacité de 2734 tonnes.

La décision de saisir le navire signifie que le gouvernement américain se trouve désormais propriétaire de ce tanker d’une capacité de 2734 tonnes.

AFP

Un tribunal fédéral américain a ordonné vendredi la saisie d’un navire pétrolier suspecté d’effectuer des livraisons à la Corée du Nord, allant ainsi à l’encontre des sanctions des États-Unis envers Pyongyang.

Le M/T Courageous aurait effectué des transferts de produits pétroliers à des navires battant pavillon nord-coréen et aurait effectué des livraisons au port de Nampo, en Corée du Nord, a affirmé le ministère américain de la Justice dans un communiqué, citant les documents versés au dossier judiciaire.

La décision, par une juge fédérale à New York, de saisir le navire signifie que le gouvernement américain se trouve désormais propriétaire de ce tanker d’une capacité de 2734 tonnes. L’ex-propriétaire et opérateur du pétrolier, un ressortissant singapourien du nom de Kwek Kee Seng, est toujours recherché par les autorités américaines pour complicité de blanchiment.

Mouillage au Cambodge

«Kwek et ses complices sont impliqués dans un vaste système d’évasion des sanctions des États-Unis et de l’ONU en utilisant des navires sous leur contrôle pour transporter clandestinement du carburant vers la Corée du Nord, fournissant ainsi une ressource essentielle au gouvernement nord-coréen», a soutenu le ministère de la Justice.

Le M/T Courageous aurait ainsi été acheté en utilisant des dollars américains passant par des banques américaines «à leur insu», précise le communiqué. Le Cambodge, où mouillait le M/T Courageous, avait saisi le navire en mars 2020 à la demande des États-Unis. L’économie de la Corée du Nord est sapée depuis des années par les multiples sanctions internationales imposées en riposte à ses programmes militaires interdits, notamment nucléaires.

Fin juin, le représentant spécial américain pour la Corée du Nord avait exhorté les membres du Conseil de sécurité de l’ONU à appliquer de manière stricte les résolutions contre Pyongyang, destinées à limiter les importations nord-coréennes de pétrole et ses exportations notamment de charbon, de textile et de poisson.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires