Paris: un photographe suisse meurt de froid, sans être secouru
Publié

Paris Un photographe romand chute dans la rue et meurt de froid, sans être secouru

Âgé de 84 ans, le portraitiste de flamenco René Robert est tombé au sol dans un quartier fréquenté de Paris, la semaine dernière. Aucun passant n’ayant jugé bon d’appeler les secours, il est mort d’hypothermie.

Photographe de flamenco, René Robert est né à Fribourg, en 1936.

Photographe de flamenco, René Robert est né à Fribourg, en 1936.

Flamencophil/Youtube

Internationalement connu comme étant photographe de flamenco, René Robert, né à Fribourg en 1936, a connu une fin tragique, la semaine dernière à Paris.

Sorti pour une balade digestive, mercredi 18 janvier, aux alentours de 21h, l’octogénaire a chuté pour une raison qui reste à déterminer. Incapable de se relever, celui-ci est resté allongé sur le trottoir durant plus de 9h, sans que personne ne lui vienne en aide. Pourtant, le quartier de la République, dans lequel il vivait, est réputé pour être très fréquenté.

C’est un sans-abri qui donnera l’alerte vers 6h du matin, rapporte BFMTV. Transporté aux urgences en état d’hypothermie, René Robert n’a pas survécu.

C’est un véritable cri du coeur qu’a poussé le journaliste Michel Mompontet sur Twitter, dénonçant la passivité des passants, responsable de la mort de son ami.

Celui-ci a également tenu, sur le plateau de Franceinfo, à rendre hommage à la victime, tout en lançant un appel pour tenter de retrouver le SDF qui a été le seul à se soucier du photographe gisant au sol, pour le remercier.

Mais une question restera sans doute à jamais sans réponse: «Comment a-t-on pu en arriver-là?»

(szu)

Ton opinion