Actualisé 27.07.2015 à 20:57

Grand Nord

Un pilote d'hélicoptère russe secouru

Un pilote d'hélicoptère russe a été secouru lundi par un brise-glace canadien après avoir abîmé son appareil dans la mer du Labrador entre le Canada et le Groenland, a annoncé lundi l'armée canadienne.

«Le pilote a été retrouvé en bon état par le navire des garde-côtes Pierre Radisson. Ils sont maintenant en route vers Iqaluit», a indiqué sur Twitter la Force opérationnelle interarmées Atlantique (FOIA).

Sergey Ananov, disparu depuis samedi, a été retrouvé au terme d'une vaste opération de recherches avec des navires et avions de surveillance.

Après une étape de ravitaillement dans la ville d'Iqaluit, au Nunavut, le pilote russe tentait de rejoindre le Groenland en franchissant les 800 kilomètres du détroit de Davis, qui relie l'océan Arctique à l'Atlantique nord.

L'hélicoptère s'est abîmé en mer après environ 300 kilomètres en vol, forçant le pilote à s'extraire du cockpit. «Il a pu monter à bord de son canot de sauvetage avant que l'hélicoptère ne coule, et a rejoint un morceau de banquise», a raconté le contre-amiral John Newton de la Force opérationnelle interarmées Atlantique (FOIA).

Ours polaires pour voisins

C'est une fusée de détresse tirée par Sergey Ananov qui a été aperçue par le brise-glace de la garde côtière canadienne Pierre Radison, permettant de le récupérer après avoir passé 36 heures à des températures glaciales, selon John Newton.

«Il avait comme voisins des ours polaires qui s'intéressaient à lui. Cela lui fait une bonne histoire de survie à raconter!», a déclaré le contre-amiral satisfait de cette opération de secours, tout en avançant «une panne mécanique» vraisemblable à l'origine de l'incident.

Sergey Ananov, aprés être parti de Moscou en juin à bord de son Robinson R22, un petit hélicoptère de moins d'une tonne, voulait être le premier à établir le tour complet du cercle polaire arctique en hélicoptère. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!