Actualisé 14.12.2009 à 20:16

GrèceUn plan radical pour éviter le naufrage

La Grèce est dans un état critique et doit engager des réformes radicales pour éviter de sombrer, a prévenu lundi le Premier ministre Georges Papandréou.

Un programme de rigueur visant à rétablir les finances publiques va être mis en place.

«Nous devrons tous perdre de notre confort», a-t-il prévenu, ajoutant que des mesures douloureuses seraient entreprises par son gouvernement.

Déjà confrontée à d'importantes difficultés budgétaires, écrasée par le poids de sa dette qui pourrait atteindre 125% de son PIB l'an prochain, la Grèce a subi la semaine dernière un abaissement de la notation de sa dette souveraine par l'agence Fitch, ce qui complique son accès aux marchés du crédit.

M. Papandréou, dont le gouvernement socialiste est au pouvoir depuis octobre, a imputé les déboires de son pays au gouvernement conservateur qu'il a remplacé et a annoncé qu'il faudrait prendre «en trois mois» des décisions qui n'ont pas été prises depuis plusieurs dizaines d'années.

«Il nous faut aller immédiatement vers un nouveau contrat social», a-t-il dit dans un discours-programme censé rassurer les marchés et les partenaires européens de ce pays membre de la zone euro.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!