Rick Ross: Un poids lourd du rap a tourné son clip à Genève
Actualisé

Rick RossUn poids lourd du rap a tourné son clip à Genève

Rick Ross a filmé le clip de «Phone Tap» dans la cité de Calvin. La vidéo vient de sortir sur YouTube. Voici sa genèse.

par
Fabien Eckert

Des artistes qui se produisent en ville, il y a en à la pelle. Des artistes qui décident d'y tourner entièrement leur clip, c'est rare. C'est pourtant ce qui s'est passé avec Rick Ross.

Le rappeur est arrivé à Genève le dimanche 29 mars 2015, trois jours avant d'y jouer. «On a fait un tour en voiture. Il était impressionné par le calme et le lac. Sous le charme, il a voulu tourner son clip ici», raconte Harold Kouango, producteur du show du rappeur au Bypass. Seul hic, l'Américain, pape du bling-bling, voulait des véhicules de luxe. Harold a donc fait marcher ses contacts et a trouvé une Ferrari et une Lamborghini.

Alexandre Mourreau, propriétaire de l'une des sportives se souvient: «Nous avons filmé durant une journée. Ross était très abordable. Il s'est même arrêté sur les quais pour faire une photo avec un petit vieux qui promenait son chien!»

Du côté de Genève Tourisme, personne n'était au courant. Pas grave! «Nous n'aurions pas les moyens de nous offrir une campagne d'une telle ampleur», avance Pascal Buchs, responsable des relations médias. Il rappelle que la photo tweetée par Chris Brown en 2013 le montrant jouant au basket aux Pâquis avait eu d'«énormes retombées en termes d'image».

Du côté de Genève Tourisme, personne n'était au courant. Pas grave! «Nous n'aurions pas les moyens de nous offrir une campagne d'une telle ampleur», avance Pascal Buchs, responsable des relations médias. Il rappelle que la photo tweetée par Chris Brown en 2013 le montrant jouant au basket aux Pâquis avait eu d'«énormes retombées en termes d'image».

Le point de vue du réalisateur

Ryan Snyder a bossé pour les plus grands: Puff Daddy ou French Montana notamment. Il a justifié son choix. «Après avoir atterri, on s'est baladé. On a réalisé que la ville collerait parfaitement avec le titre qui parle d'une filature», a-t-il dit. L'Américain a également été séduit par la météo de ce jour-là. «Il pleuvait, il faisait froid, la lumière était sombre. Avec l'architecture en plus, c'était la parfaite ambiance pour le morceau. Je voulais un truc dans le style des films de Jason Bourne.»

Ton opinion