Un point pour Bâle
Actualisé

Un point pour Bâle

Bâle, au courage mais sans briller, a obtenu un match nul 1- 1 à Hambourg dans son dernier match de la phase de poules de la Coupe de l'UEFA.

Les deux équipes avaient déjà assuré leur qualification pour les 16es de finale mais c'est Hambourg qui termine premier du groupe.

Deuxièmes de ce groupe D, les Bâlois auront le redoutable honneur de se mesurer en février à une équipe éliminée de la Ligue des Champions en 16es de finale, dont le tirage au sort aura lieu vendredi à Nyon.

Mais les Rhénans n'avaient pas les moyens de sortir en tête du groupe. Ils ont été très nettement dominés par des Hambourgeois soutenus par près de 50 000 spectateurs et n'ont dû qu'à leur combativité et aux prouesses de leur gardien Costanzo de ne pas rentrer battus.

Pression constante

Hambourg n'a pas attendu plus de 70 secondes pour mettre à l'épreuve Costanzo. A la suite d'un coup franc de van der Vaart, le gardien bâlois sauvait en deux temps devant de Jong puis Reinhardt, idéalement placés dans ses 5 m.

Omniprésent, van der Vaart a donné du fil à retordre à la défense bâloise durant toute la première mi-temps. Costanzo devait encore sauver les siens à trois reprises devant le redoutable Néerlandais. Sans compter qu'Olic, lui aussi, a causé bien des tourments à l'équipe de Gross. Juste avant la pause, l'avant-centre de Hambourg était victime d'une intervention à la limite de la correction de Marque, l'arbitre restant heureusement de marbre pour les Bâlois.

A dix

Bâle a disputé pratiquement toute la deuxième mi-temps à dix. A la 49e, Zanni écopait en effet d'un deuxième carton jaune pour une obstruction grossière sur Kompany. Cela n'empêchait pas les Bâlois de convertir en but leur... première action dangereuse quelques minutes plus tard. Sur un centre du jeune néophyte Morganella qui venait d'entrer, Ergic laissé seul dans la surface pouvait conclure en force.

Mais Huub Stevens, l'entraîneur des Allemands, avait lui aussi gardé des atouts dans sa manche. Il sortait Kompany pour lancer Castelen, qui offrait un caviar à Olic pour l'égalisation à la 73e. Les Hambourgeois continuaient ensuite de presser pour tenter d'obtenir une victoire de prestige, mais leurs efforts devenaient trop désordonnés.

Dans ce même groupe D, Rennes est éliminé. Les Bretons, dirigés pour la première fois par Guy Lacombe qui a remplacé Pierre Dréossi au poste d'entraîneur, n'ont pu faire mieux que match nul 1-1 contre Dinamo Zagreb, un résultat qui sonne également le glas des espoirs croates. Ce match nul fait l'affaire des Norvégiens de Brann Bergen, troisième équipe qualifiée du groupe. Esteban, pas encore remis de sa blessure n'a pas joué pour Rennes.

(si)

Ton opinion