Perou: Un policier arrêté pour avoir réclamé une augmentation
Actualisé

PerouUn policier arrêté pour avoir réclamé une augmentation

Un policier péruvien a réclamé dans une vidéo postée sur Youtube des hausses salariales et le droit de se syndiquer, mais s'est retrouvé sous les verrous, accusé de conspiration et désobéissance, a indiqué mercredi une source policière.

«Les policiers ne peuvent pas se syndiquer ni faire grève», regrette l'agent Rogelio Escalante dans son spot publié en février sur le site de partage de vidéos sur internet, alors qu'une fronde grandit parmi la police pour protester contre les conditions de travail.

Escalante se plaint également d'irrégularités dans la police, de la sévérité des régimes disciplinaires; il réclame des augmentations de salaires et une modification de la Constitution qui empêche à l'heure actuelle les policiers de se regrouper en syndicats.

L'agent de police a été arrêté mardi sur ordre d'un juge d'instruction pour «conspiration militaire et policière, tout comme désobéissance», selon la source interrogée.

C'est le deuxième policier arrêté pour les mêmes délits. Edward Casas avait été interpellé en février au cours d'une manifestation d'agents à la retraite et de familles des policiers en activités qui demandaient des hausses de salaires.

Un syndicat clandestin de policiers et familles de policiers appelle à une grève de 24 heures le 5 avril. (afp)

Ton opinion