Actualisé 20.07.2020 à 16:34

Canton du ValaisTrafic de drogue: une quinzaine de personnes interpellées

Des opérations de la police valaisanne ont permis de procéder à l’arrestation de plusieurs personnes liées à du trafic de cocaïne et de cannabis, dont un policier qui aurait violé le secret de fonction.

Ces arrestations ne sont pas directement reliées mais ont des ramifications communes, a indiqué le procureur en charge du dossier. (Photo d’illustration)

Ces arrestations ne sont pas directement reliées mais ont des ramifications communes, a indiqué le procureur en charge du dossier. (Photo d’illustration)

KEYSTONE

Plusieurs affaires liées au trafic de stupéfiants en Valais ont abouti ces dernières semaines. Au total, une quinzaine de personnes ont été arrêtées dont un policier pour violation de secret de fonction.

Différentes opérations des forces de l’ordre ont été nécessaires. La plupart se sont déroulées secrètement, mais «fin juin, on est intervenu dans deux garages qui avaient pignon sur rue. Deux garagistes et un policier ont été interpellés», indique à Keystone-ATS le procureur Olivier Elsig en charge du dossier, confirmant une information révélée par Le Nouvelliste.

Les deux premiers sont liés «à une histoire de stupéfiants». Le fonctionnaire est, quant à lui, soupçonné d’avoir donné des informations sur des procédures en cours, ajoute le procureur.

«Je peux confirmer qu’un collaborateur de la police cantonale a été interpellé. Il m’a depuis remis sa démission que j’ai acceptée», détaille le chef du département valaisan de la sécurité Frédéric Favre.

Ramifications communes

Sans être directement reliées, ces affaires ont des ramifications communes, relève Olivier Elsig. Le rythme des arrestations dépend simplement de celui des enquêtes qui nécessitent de longs mois de travail avant d’aboutir, souligne le procureur. Parmi la quinzaine de personnes arrêtées, certaines ont déjà été libérées.

Les affaires de stupéfiants de ce genre – on parle ici de trafic de cocaïne mais aussi de marijuana – sont nombreuses. Et «ce n’est en tout cas pas l’affaire du siècle en matière de stupéfiants. Loin de là», conclut-il, relevant qu’il s’agit d’une enquête cantonale.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!