Kabylie: Un policier égorgé puis brûlé dans sa voiture

Actualisé

KabylieUn policier égorgé puis brûlé dans sa voiture

Un policier a été tué dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une incursion terroriste dans un débit de boisson au lieu dit Ath Mendas, dans la sous-préfecture de Boghni en Kabylie (120km à l'est d'Alger).

Selon des témoignages concordants recueillis auprès des habitants de Boghni, des terroristes présumés ont fait irruption dans le débit de boisson aux alentours de 22 h 30 locales (GMT+1), surprenant «incidemment» le policier à qui ils ont intimé l'ordre de sortir. Une fois dehors, raconte un des témoins, le policier âgé de 52 ans a été égorgé, puis remis dans sa voiture à laquelle ses meurtriers ont mis le feu.

Cette information n'a pas été cependant confirmée officiellement par les services de sécurité algériens.

Le meurtre de ce policier intervient deux jours après l'attaque de la caserne de la garde communale samedi à Tadmait (15km à l'est de Tizi-Ouzou) par un kamikaze qui avait activé la ceinture d'explosifs qu'il portait. Cet attentat, confirmé par les services de sécurité, a fait deux morts, une garde communal et une passante et cinq blessés.

Ces actes de violence en Kabylie surviennent en pleine campagne électorale pour la présidentielle algérienne du 9 avril prochain. (ap)

Ton opinion