Actualisé 04.07.2013 à 20:50

Yverdon-les-Bains (VD)

Un policier finit sur le capot d'une voiture

Un agent de la police municipale du Nord vaudois a tenté de stopper une Corvette en barrant la route au conducteur, jeudi. Ce dernier a forcé le passage et l'a baladé sur son capot.

de
Caroline Gebhard/fnt

Contrôlé par deux agents à la sortie du Coyote Café, jeudi après-midi à Yverdon, un homme a refusé de se soumettre à un test d'alcoolémie. Alors que l'un des policiers lui barrait la route, le conducteur a forcé le passage avec sa Corvette. «Le collègue s'est retrouvé sur le capot de la voiture qui a parcouru une trentaine de mètres avant de s'arrêter. Il n'a pas été blessé», indique le lieutenant Cédric Perrin, chef police-secours à la police municipale du Nord Vaudois.

«Cet homme a prétendu qu'il venait de boire. Selon la procédure, il faut attendre 20 minutes après la dernière ingestion d'alcool avant de faire le test, poursuit Cédric Perrin. C'est ce que les agents ont fait. L'homme a ensuite refusé de subir le test et a repris le volant.» C'est là que l'incident s'est produit.

Après avoir stoppé son véhicule, l'automobiliste a été plaqué au sol et menotté par les deux policiers présents. Peu après, ces derniers ont reçu l'appui de plusieurs patrouilles débarquées en renfort.

Patron du Coyote fâché avec la police

«Plusieurs clients qui se trouvaient sur la terrasse sont allés à l'affrontement avec la police, explique un lecteur-reporter. Ils connaissaient tous le conducteur et avaient vu que les agents l'avaient embêté durant un moment.» Selon le lieutenant Perrin, des insultes et des menaces ont effectivement été proférées, sans que cela n'aille plus loin.

Le patron de l'établissement s'en est également mêlé. «J'ai vu mon client passer avec le policier sur le capot. Dès qu'il s'est arrêté, je suis tout de suite intervenu en lui disant: «Tu sors de la voiture et tu viens t'expliquer.» Selon lui, le conducteur présentait un comportement tout à fait cohérent lors de son interpellation à la sortie du bar.

Le boss du Coyote ne digère pas que les policiers aient choisi de se poster devant son café ce jeudi après-midi pour faire des contrôles: «Chacun doit prendre ses responsabilités quand il boit des verres mais je trouve que le fait de venir cueillir les clients à la sortie d'un bar, ce n'est pas de la prévention!»

Fâché, le patron a d'ailleurs tenté une manoeuvre dans la foulée: «J'ai dit aux policiers que s'ils voulaient fermer mon établissement, on pouvait le faire tout de suite. Un des rambos s'est mis devant le store pour m'empêcher de le descendre!»

En septembre 2009 déjà, deux policiers vaudois en congé qui passaient la soirée dans ce même bar s'étaient disputés avec un groupe de motards de passage cette nuit-là. L'un des gendarmes, alcoolisé, avait ensuite comparu en justice, accusé d'avoir intentionnellement renversé un des clients motards. Un tribunal l'avait blanchi en 2012.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!