Elle voulait tuer son mari: Un policier se présente comme le tueur à gage
Actualisé

Elle voulait tuer son mariUn policier se présente comme le tueur à gage

Voulant rencontrer un tueur un gage pour se défaire de son mari, une femme s'est retrouvée face à un policier qui l'a immédiatement arrêtée.

L'union de Josette*, une retraitée de 63 ans et de son mari, Alain, un médecin de 64 ans battait de l'aile. Après trente ans de mariage, le couple établi dans la ville de Lésigny (France) a alors décidé de mettre fin à la relation d'un commun accord. La retraitée voyait depuis quelques années un autre homme de 38 ans.

Elle décide d'engager un tueur

Mais après avoir entamé la procédure de divorce, l'épouse a voulu absolument récupérer les économies que son mari avait mis de côté toute sa vie, soit 400'000 euros (600'000 francs).

Comme elle ne parvenait pas à ses fins, elle a décidé de faire appel à un tueur à gage pour faire disparaître définitivement son mari. Mais informés du stratagème, les policiers ont mis en place un dispositif de surveillance.

«La femme et son amant étaient déjà bien avancés dans leur projet criminel. Diverses investigations ont été menées pour tenter d'identifier le meurtrier recruté par le duo». a déclaré une source proche du dossier au quotidien Le Parisien.

Les agents interviennent

Les agents ont alors réussi à se substituer au tueur à gage et ont pris rendez-vous à la mi-février avec la femme dans un bar. C'est là, que sans se douter qu'ils se trouvaient face à un policier, l'amant et la retraitée ont remis une photo du mari, l'adresse du cabinet médical, ainsi que ses horaires de travail. La retraitée avait en outre exigé que son époux soit tué à l'arme blanche.

«Les deux suspects ont été placés en garde à vue et sont passés aux aveux. Ils auraient eu du mal à ne pas reconnaître les faits au regard des éléments réunis contre eux», a raconté une autre source.

Ils ont été écroués et mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre un assassinat .

* Prénoms d'emprunt

Ton opinion