Egypte: Un policier tué au Caire: sans lien avec l'élection
Actualisé

EgypteUn policier tué au Caire: sans lien avec l'élection

Les autorités égyptiennes ont démenti une information selon laquelle un policer avait été tué au Caire mercredi devant un bureau de vote.

Un policier a été tué au Caire mais sa mort n'est pas liée à l'élection présidentielle et s'est produite lors d'un incident mardi soir, soit à la veille de l'ouverture des bureaux de vote, a indiqué à l'AFP un haut responsable du ministère de l'Intérieur.

«Des policiers effectuaient une patrouille de routine dans le quartier de Rod al-Farag lorsqu'ils ont entendu des coups de feu. Ils sont allés voir ce qui se passait. Un policier a été pris dans un échange de tirs et a été tué», a expliqué ce responsable.

L'incident, qui a eu lieu mardi soir, «n'a pas de lien avec l'élection», a-t-il précisé.

Une source au sein des services de sécurité avait indiqué auparavant qu'un policier avait été tué par balle mercredi et un civil blessé lors de heurts entre partisans de deux candidats devant un bureau de vote du Caire.

50 millions d'électeurs

Les Egyptiens ont commencé à voter mercredi pour choisir un successeur au président déchu Hosni Moubarak. Plus de 50 millions d'électeurs sont appelés à choisir entre 12 candidats --islamistes, laïcs, de gauche ou libéraux, partisans de la «révolution» ou anciens responsables du régime Moubarak.

De longues files d'attente se sont formées avant même l'ouverture des 13'000 bureaux de vote du pays, à 08H00 locales (06H00 GMT), placés sous la protection d'un important dispositif policier et militaire.

(afp)

Ton opinion