Un policier tué et cinq Libanais blessés par balles
Actualisé

Un policier tué et cinq Libanais blessés par balles

Un officier de police libanais a été tué et cinq personnes blessés dimanche lors d'un afrontement entre les habitants de deux villages voisins, l'un habité par des musulmans chiites et l'autre par des chrétiens, a-t-on appris de sources officielles.

L'affrontement a éclaté quand des habitants du village chrétien de Tanbourit, dans le sud du pays, sont venus reprocher à un groupe de jeunes gens du village chiite voisin de Ghaziyeh d'avoir harcelé des femmes alors qu'elles traversaient le village en voiture.

La tension est montée et les deux groupes se lançaient des pierres quand des tirs ont retenti, selon les responsables contactés, qui ont souhaité conserver l'anonymat. Quatre habitants de Tanbourit ont été blessés dans la bagarre et un cinquième a été atteint à la tête par une balle.

Ellias Samir Haj, un membre des services de sécurité libanais qui habite dans le village a ensuite été tué alors qu'il tentait de conduire le blessé par balles à l'hôpital.

Selon les responsables contactés, les jeunes chiites sont suspectés d'avoir ouvert le feu. L'armée a arrêté dix hommes pour les interroger. (ap)

Ton opinion