Etats-Unis - Un policier violent retenu par ses propres collègues

Publié

États-UnisUn policier violent retenu par ses propres collègues

Deux officiers ont dû intervenir pour empêcher leur partenaire de frapper une femme menottée, jeudi en Californie. L’homme a été suspendu.

La police de Westminster (Californie) a ouvert une enquête interne à la suite d’un incident survenu lors d’une arrestation, jeudi. Des témoins ont appelé les forces de l’ordre après avoir vu une femme agresser une dame qui essayait de secourir un chien dans la rue, explique TMZ. Des images tournées avec un téléphone portable et publiées sur Facebook, montrent trois officiers en train de procéder à l’arrestation de la personne en question.

Deux des policiers forcent la femme menottée à se coucher sur le dos, et l’un d’entre eux commence à lui asséner des coups de poing au visage. Immédiatement, ses collègues l’empêchent de continuer, et l’un d’entre eux s’écrie «non, non non, arrête!» On peut ensuite entendre la femme insulter plusieurs fois le policier qui l’a frappée. L’officier, dont l’identité n’a pas été relevée, a été suspendu le temps de l’enquête. Il pourrait faire l’objet de poursuites judiciaires.

Selon les forces de l’ordre, la personne arrêtée n’était pas dans son état normal et s’est montrée agressive envers les policiers en attendant l’arrivée de l’ambulance. «Un agent de la police de Westminster a fait usage de la force et a frappé (la femme) deux fois au visage avec son poing. Deux agents (…) sont immédiatement intervenus et ont désamorcé la situation», peut-on lire dans un communiqué transmis à TMZ. Après une brève hospitalisation, la suspecte a été incarcérée.

(joc)

Ton opinion