Initiative osée: Un politicien se lance dans le marketing SMS
Actualisé

Initiative oséeUn politicien se lance dans le marketing SMS

Le PDC Pierre Kilchenmann, candidat à l'exécutif de la ville de Fribourg, menace d'envoyer 2000 messages à de potentiels électeurs.

par
Raphaël Pomey
L'action de Pierre Kilchenmann pourrait susciter des réactions pas franchement enthousiastes.

L'action de Pierre Kilchenmann pourrait susciter des réactions pas franchement enthousiastes.

«Des SMS contre l'abstentionnisme». C'est le nom que le trublion du PDC Pierre Kilchenmann a décidé de donner à une action qu'il lancera dès jeudi matin. Armé de son portable, le candidat au Conseil Communal va écrire 2000 textos à des habitants ayant laissés traîner leur numéro dans l'annuaire.

«Certains meurent pour le droit de vote»

«Je veux leur rappeler que dans certains pays, des gens meurent pour avoir le droit de vote», plaide le politicien. Il se dit conscient que sa démarche est «cavalière» et s'attend à créer le débat. D'après la Fédération Romande des Consommateurs, l'action est très limite. «On est dans une zone grise. La loi interdit le marketing publicitaire massif via e-mail, sms ou fax, note Valérie Muster, juriste. La question est de savoir si l'on peut assimiler de la propagande électorale à de la publicité.»

Pas de problème pour le vice-président du PDC

Pour sa part, Pierre Kilchenmann précise qu'il n'écrira à personne dont il est précisé dans l'annuaire qu'il ne veut pas pub. «Et puis, à Schaffhouse, on amende bien ceux qui ne votent pas. C'est autrement plus intrusif.» Vice-président du PDC, le conseiller national Dominique de Buman ne voit guère de problème à cette action: «On fait bien ce genre de choses pour le commerce, pourquoi pas pour la politique?»

Ton opinion