Un portrait de Kim Jong-Il brûlé à Séoul
Actualisé

Un portrait de Kim Jong-Il brûlé à Séoul

Un demi-millier de personnes ont manifesté à Séoul, dénonçant le test nucléaire nord-coréen. Les participants ont brûlé un portrait du dirigeant nord-coréen.

Des anciens combattants, des chefs religieux et des militants conservateurs ont participé à ce rassemblement dans la capitale sud- coréenne organisé par 220 associations.

«A bas Kim Jong-Il!», ont scandé les manifestants, brandissant des drapeaux sud-coréens, au moment où plusieurs participants mettaient le feu à une grande photographie du dirigeant nord- coréen.

Des centaines de bougies ont également été allumées. Les organisateurs ont indiqué que cette action serait poursuivie pendant au moins deux semaines. Des banderoles proclamaient «Kim Jong-Il = tyrannie» et «Pas d'essais nucléaires».

Les protestataires se sont également prononcés contre une refonte de l'alliance militaire entre la Corée du Sud et les Etats- Unis, issue de la guerre de Corée (1950-53), et pour le maintien de cette alliance dans son état actuel, alors qu'un plan de révision de l'alliance, élaboré par les deux pays, doit être présenté ce mois-ci à leurs chefs militaires respectifs pour approbation. (ats)

Ton opinion