Un poste de police affiche sa sympathie pour l'UDC
Actualisé

Un poste de police affiche sa sympathie pour l'UDC

BIENNE. Les murs d'un poste de police étaient ornés jusqu'à hier matin de flyers de l'UDC.

«C'est comme si moi je faisais signer des initiatives fiscales du PS dans mon service.» Erich Fehr est candidat au Conseil national et membre du Conseil de ville. Il dirige aussi le bureau régional des impôts. «La présence de ces flyers dans ces locaux démontre la tendance latente de racisme au sein des services de police.» C'est le billet d'un citoyen biennois dans un courrier des lecteurs du Journal du Jura qui a mis le feu aux poudres. Celui-ci a constaté la présence des «moutons» dans les locaux de la police alors qu'il allait déposer une plainte. La direction a tout de suite procédé au retrait de ces affiches. « Nous informerons par écrit tous les employés qu'aucune publicité politique ne doit figurer dans les locaux,» explique François Gaudy, le chef de la police cantonale pour le Seeland. «Pour moi évidemment c'est doublement innaceptable car la propagande de l'UDC pour ces élections a un caractère raciste,» remarque Ricardo Lumengo, un autre candidat socialiste au Conseil national. Ce dernier a eu maille à partir avec le Parti de la Liberté, proche de l'UDC, qui a utilisé www.lumengo.ch comme lien vers son site. Un parti dirigé à Bienne par Jürg Scherrer, directeur aussi de la police municipale. Après des demmêlées judiciaires, l'adresse www.lumengo.ch dépend toujours du Parti de la liberté, mais elle mène désormais, vers une page toute... noire. «Ils continuent toujours leur provocation avec un humour bien mal plaçé,» termine Ricardo Lumengo.

Nando Luginbuhl

Ton opinion