Actualisé 26.07.2012 à 18:28

Vaud

Un premier 33 tours, trente ans plus tard

Un single avait fait scandale et avait eu raison de leur groupe, en 1983. Leur premier album sortira en décembre prochain alors qu'ils ont arrêté la musique il y a presque trois décennies.

de
Joël Espi

«Quand tu auras fait ton service, on aura fait de toi un homme, le seul genre d'animal assassin.» Ces paroles ont attiré des ennuis au groupe punk vaudois «Ytterbium 70». On est en 1983, en ­pleine guerre froide, quand le groupe sort son premier 45 tours, «Futur soldat suisse», gravé en France.

A la frontière, les douaniers font un bond en découvrant les paroles anti-armée du disque. Deux mille vinyles sont confisqués. «Un douanier nous en a cédé douze en souvenir. Il n'aurait pas dû», sourit «Cam», l'un des leaders du groupe. Passée en boucle sur «Couleur 3», la galette fait l'objet de nombreux articles de presse. Le Ministère public de la Confédération (MPC) décide, après dix jours, de tout de même laisser entrer l'objet «subversif». Mais la censure a quand même lieu: le disque reste quelques jours seulement dans les bacs...

Malgré l'implosion du groupe, due aux pressions, «Cam» et «Para Bel'Homme», le chanteur, enregistrent l'équivalent de trois albums. L'année passée, Cam a numérisé et mis en ligne les bandes, restées dans un bon état de conservation après trois décennies. Les auteurs d'un livre sur le rock suisse underground des années 1980, «Heute und Danach» (qui sortira aussi en français), découvrent le duo et leur proposent la sortie d'un 33 tours en marge du projet. Le tout devrait être disponible en décembre.

«L'anti-militarisme était tendance en 1983, maintenant ce n'est plus le cas», explique Lurker Grand, le saint-gallois chargé du projet. Pressé en France, l'album devrait donc cette fois faire moins de foin chez les douaniers. De son côté, le MPC affirme ne plus dénoncer de cas de «subversion»...

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!