Publié

Grippe aviaireUn premier cas détecté dans la région du lac de Constance

Un cygne a été testé positif à la grippe aviaire à Constance. L’oiseau a été retrouvé mort sur sol allemand, à proximité de la frontière suisse.

Un cygne a été testé positif à Constance, en Allemagne.

Un cygne a été testé positif à Constance, en Allemagne.

AFP

Le virus de la grippe aviaire est désormais aux portes de la Suisse. Après l’apparition de plusieurs cas dans le sud de l’Allemagne, un cygne a été testé positif à la grippe aviaire à Constance, non loin de la frontière suisse. La probabilité que la grippe aviaire gagne la Suisse est élevée, écrit l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) dans un communiqué publié ce mardi.

Le cygne testé positif, trouvé mort sur sol allemand, s’est révélé porteur d’un virus hautement pathogène du sous-type H5. «D’après l’état actuel des connaissances, la souche de grippe aviaire qui circule en ce moment n’est pas transmissible à l’être humain», précise l’OSAV.

Mesures préventives

Les détenteurs de volailles sont appelés à prendre des mesures préventives. L’OSAV demande ainsi d’éviter tous contacts entre oiseaux sauvages et volaille domestique. Il est notamment recommandé de veiller à ce que les dispositifs d’alimentation et d’abreuvement soient hors de portée des espèces sauvages.

La détention en plein air et l’accès au pâturage restent possibles. Il convient toutefois de vérifier le bon état des grillages, explique l’OSAV. Les personnes qui trouvent des oiseaux sauvages morts ou malades sont priées de ne pas les toucher. Ces animaux doivent être annoncés au garde-chasse ou au service vétérinaire compétent qui se chargera de les récupérer et de procéder aux analyses.

Propagation de la grippe aviaire

Depuis la fin octobre, les cas de grippe aviaire chez les oiseaux d’eau sauvages ont fortement augmenté dans le nord de l’Europe. Début novembre, les premiers cas sont apparus dans des exploitations avicoles. Ce sont les migrations d’oiseaux qui ont provoqué la propagation du virus vers l’ouest et le sud. Les oiseaux d’eau sauvages qui passent l’hiver en Suisse sont déjà arrivés et sont stationnaires pour le moment. L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires surveille la situation de près.

(Comm/hkr)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!