Course à pied: Un premier marathon à six ans
Publié

Course à piedUn premier marathon à six ans

Deux Américains ont fait courir le marathon de Cincinnati à leur plus jeune fils. Il n’a que six ans. Les internautes s’offusquent et les services sociaux s’en mêlent.

par
Claude-Alain Zufferey
Rainier à mi-parcours (à g.) n’a pas l’air au top de sa forme. En revanche, cela allait beaucoup mieux au moment de la remise des dossards.

Rainier à mi-parcours (à g.) n’a pas l’air au top de sa forme. En revanche, cela allait beaucoup mieux au moment de la remise des dossards.

Les Crawford ont pris l’habitude de courir en famille. Les parents, Ben et Kami, ont transmis leur passion à leurs six enfants. Les plus âgés ont déjà effectué des trails, des marathons, ou des semi-marathons.

Ils partagent toutes leurs aventures sur leur page Instagram et sont suivis par 15 000 personnes plutôt fans de leurs activités. Mais ce mois-ci, ils ont dépassé la limite et la toile s’est déchaînée contre eux.

La famille finit unie

Ils ont inscrit Rainier, leur fils de six ans, sur un marathon à Cincinnati. Toute la famille a parcouru la totalité des 42 km, y compris le jeune garçon, qui a bouclé son périple en 8 heures et 36 minutes. Le reste de la fratrie a attendu le petit dernier à 1500 mètres de l’arrivée pour que les huit membres de la famille puissent franchir la ligne ensemble.

Depuis, les critiques fusent sur Instagram. La majeure partie du temps, Ben et Kami sont jugés irresponsables d’avoir fait courir une si longue distance à un si petit enfant. Certains autres participants ont même affirmé qu’ils avaient vu Rainier pleurer sur une bonne partie du parcours.

Manque de chips au ravitaillement

La maman a expliqué que si le petit avait fondu en larmes, c’est parce qu’il n’y avait plus de chips au ravitaillement des 32 km, après sept heures de course. «Il pleurait et nous avancions lentement, alors je lui ai dit que je lui achèterais deux paquets s’il continuait à avancer.» Les internautes ont assimilé cela à du chantage.

La famille du petit Rainier lui a payé des chips quelques jours après la course.

La famille du petit Rainier lui a payé des chips quelques jours après la course.

Suite à la vague de remarques négatives, les parents Crawford ont souhaité prendre la parole sur les réseaux sociaux. «Nous n’avons jamais forcé nos enfants à courir le marathon. Nous donnons à nos enfants la possibilité de choisir n’importe quelle course. Nous étions prêts à débrancher la prise à tout moment si Rainier le demandait ou si nous voyions que cela devenait dangereux pour lui. Nous lui avons demandé à plusieurs reprises s’il voulait s’arrêter. Chaque fois, il a dit qu’il voulait continuer.» Certaines remarques disent qu’un enfant de six ans est incapable de décider seul s’il souhaite courir 42 km, car il ne peut pas savoir ce que cela représente.

Les services sociaux interviennent

Dans la foulée, sept plaintes auraient été déposées pour maltraitance envers le petit Rainier. Cela a impliqué l’intervention des services de protection de l’enfance quelques jours après la course. Toute la famille: parents, enfants et même les grands-parents ont été interrogés.

Ton opinion

13 commentaires