Football: Un prêtre fan d’Everton remercie le ciel pour la victoire contre Liverpool
Publié

FootballUn prêtre fan d’Everton remercie le ciel pour la victoire contre Liverpool

Les Toffees ont fêté samedi leur premier succès à Anfield Road depuis 1999. Alors Father Philip s’est offert un petit plaisir dimanche matin, dans la maison de Dieu.

par
Simon Meier
Quand Everton gagne à Anfield Road, cela ressemble à un petit miracle. Alors Father Philip l’a célébré.

Quand Everton gagne à Anfield Road, cela ressemble à un petit miracle. Alors Father Philip l’a célébré.

Et soudain, le Seigneur a récompensé les supporters d’Everton pour leur patience angélique, leur capacité à subir les coups et endurer les épreuves.

Les Toffees, d’habitude martyrisés par leur grand rival Liverpool, ont enfin réussi à battre les Reds (0-2), samedi à l’occasion du 238e derby de la Mersey. Alors juste avant ou après la vraie messe, Father Philip, qui prêche à l’église de Holy Rosary à Aintree (banlieue de Liverpool), a souhaité remercier le ciel à sa manière.

Durant son office de dimanche matin, lendemain de match, le religieux a trouvé à ses pieds une écharpe aux couleurs d’Everton. Feignant de s’en étonner, il a vite jugé que la coïncidence tombait à point nommé. Il a brandi l’étendard bleu et blanc dans la maison de Dieu, puis l’a mis autour de son cou avant d’enclencher la musique qui accompagne l’entrée des joueurs à Goodison Park.

Objectif Champions League

Un peu excessif et grandiloquent, Father Philip? Pas tant que ça. Les supporters d’Everton attendaient une victoire face aux Reds depuis celle d’octobre 2010 (2-0 à Goodison). Depuis, les Toffees avaient aligné douze nuls et huit défaites, auxquels il faut ajouter trois éliminations en Cup, dont la dernière le 5 janvier 2020 face à une équipe B de Liverpool. Et pour trouver trace d’un succès bleu à Anfield Road, c’est bien simple, il fallait creuser jusqu’au millénaire passé: 0-1 le 27 septembre 1999.

Carlo Ancelotti n’est décidément pas un entraîneur comme les autres. Un an après son arrivée à la tête d’Everton, l’Italien de 61 ans a redonné la foi à tout un club – les millions du propriétaire Farhad Moshiri aident aussi. Un derby de gagné et voilà une écharpe qui tombe du ciel. Prochain objectif visé: une qualification pour la prochaine Champions League.

Ton opinion