Météo: Un printemps pas si pourri
Actualisé

MétéoUn printemps pas si pourri

Après un mois d'avril ensoleillé et très sec, mai a été très gris et humide. Au final, la saison s'est montrée plus douce que la moyenne.

par
Joël Burri/AP
Mi-mai, quelques bains de soleil ont été possibles.

Mi-mai, quelques bains de soleil ont été possibles.

Les températures des derniers mois ont été globalement plus élevées que la moyenne. MétéoSuisse met à mal la perception commune d'un printemps froid et humide. L'ouest du Plateau enregistre même un gros déficit de précipitations.

Cette différence entre ressenti et valeurs mesurées n'étonne pas Frédéric Glassey, de MétéoNews. «L'impression qu'aura une famille d'un été dépendra surtout du temps qu'il a fait durant ses vacances. De même, pour un festivalier, l'été est pourri s'il pleut au Paléo.»

Mais la quinzaine grise en mai a eu un impact pour les professionnels. «Le volume de travail pour les paysagistes reste le même, mais les clients ont fait appel à eux bien plus tard, note Philippe Herminjard, de l'association professionnelle Jardin Suisse Vaud. Il a fallu mettre les bouchées doubles!»

Pour les agriculteurs, les foins ont été perturbés. «Il fallait ruser avec le temps pour récolter des fourrages», selon Jean-Luc Kissling, de Prométerre.

Une chose est certaine: il faut profiter de ce week-end qui s'annonce chaud!

Ton opinion