Etats-Unis: Un prisonnier de Guantanamo jugé mercredi
Actualisé

Etats-UnisUn prisonnier de Guantanamo jugé mercredi

Le premier procès d'un détenu de Guantanamo devant un tribunal américain de droit commun qui devait s'ouvrir lundi à New York a été reporté à mercredi.

Ahmed Khalfan Ghailani pourrait être privé de liberté pour le restant de ses jours.

Ahmed Khalfan Ghailani pourrait être privé de liberté pour le restant de ses jours.

Ahmed Khalfan Ghailani, un Tanzanien de 36 ans, accusé d'avoir participé aux attentats de 1998 contre les ambassades américaines de Nairobi et de Dar es Salaam qui ont fait 224 morts, voit son procès repoussé, indique samedi le «New York Times» citant des sources judiciaires. Il doit répondre de plus de 200 chefs d'accusation. Il risque la prison à vie.

Le «New York Times» note que le report du procès a été demandé par le procureur qui attend du juge Lewis Kaplan en charge du dossier qu'il statue sur sa requête concernant l'audition d'un témoin clé, Hussein Abede.

Les avocats de la défense s'opposent à sa comparution parce que selon eux le gouvernement aurait eu connaissance de son existence suite aux interrogatoires musclés subis par leur client lorsqu'il était entre les mains de la CIA.

Hussein Abebe «est un témoin clé pour le gouvernement», aurait indiqué le procureur adjoint Michael Farbiarz au juge, selon le «Times». Hussein Abebe aurait vendu à Ahmed Ghailani les explosifs qui ont ensuite servi à perpétrer l'attentat contre l'ambassade américaine de Dar es Salaam.

Le procès d'Ahmed Ghailani constitue un test important pour le président américain Barack Obama, qui s'est engagé à mettre un terme aux abus judiciaires commis au nom de la lutte contre le terrorisme. (afp)

Ton opinion