Actualisé 21.05.2012 à 11:44

FranceUn prisonnier s'évade lors de la visite de Taubira

Un détenu s'est fait la belle en marge du premier déplacement de la nouvelle ministre de la Justice. Christiane Taubira assistait à un tournoi de basket opposant des équipes de détenus et des matons.

Vendredi, la ministre de la Justice avait remis un prix à une équipe de basket composée de prisonniers de Fleury-Mérogis.

Vendredi, la ministre de la Justice avait remis un prix à une équipe de basket composée de prisonniers de Fleury-Mérogis.

La première sortie officielle de Christiane Taubira, la nouvelle ministre de la Justice, a été marquée par l'évasion d'un des prisonniers, selon une information d'Europe 1.

«Le détenu qui s'est fait la belle est un Géorgien de 22 ans condamné pour vols et recels qui devait sortir de prison l'an prochain. Les surveillants ont rapidement donné l'alerte mais pour l'instant, pas de traces du fugitif» précise la station de radio.

Une «belle opération d'insertion»

Vendredi dernier, des détenus et des surveillants de prison participaient ensemble à un tournoi de basket au palais omnisports de Paris-Bercy: une «belle opération d'insertion», selon la ministre de la Justice Christiane Taubira, qui a consacré à cet événement sa première visite officielle.

«Un détenu reste un être humain, un citoyen», a déclaré Mme Taubira, devant les caméras à son arrivée, puis a remis la coupe au vainqueur du «challenge national de basket pénitentiaire», une équipe de la prison Fleury-Mérogis. «Il faut que nous travaillions de plus en plus à la formation, à la réinsertion» des détenus, a-t-elle ajouté. «Fairplay, respect de l'adversaire...», principes propres aux sports collectifs comme le basket, contribuent à «améliorer le comportement dans la société», a continué au micro la ministre, au milieu de l'immense salle de spectacle où n'avaient pris place que quelques dizaines de spectateurs, dont des proches de détenus.

38 équipes issues de prisons

Cet événement annuel, 3e du genre, s'inscrit dans le cadre des «10 jours du basket à Paris» et il «répond aux missions de réinsertion de l'administration pénitentiaire (AP) au travers des valeurs que sont l'effort, le partage et l'estime de soi», indiquait l'AP dans un récent communiqué de presse.

Les 38 équipes de quatre joueurs (37 masculines, une féminine), toutes volontaires, étaient venues de 19 établissements pénitentiaires des régions de Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Paris et Strasbourg. Chacune comprenait détenus et surveillants.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!