05.02.2019 à 19:52

Suisse

Un privé vend «BE 37» pour 40'000 fr. sur le Net

Un Bernois a mis en vente une plaque d'immatriculation sur ricardo.ch. Cette pratique n'est pas autorisée par tous les cantons.

de
cho/ofu
1 / 4
La plaque «BE 37» est en vente sur ricardo.ch depuis dimanche 3 février 2019. La mise de départ a été fixée à 40'000 francs.

La plaque «BE 37» est en vente sur ricardo.ch depuis dimanche 3 février 2019. La mise de départ a été fixée à 40'000 francs.

Capture d'écran ricardo.ch
Jan Eckmann explique qu'il a mis les plaques en vente pour le compte d'une amie, qui l'a acquise il y a plus de dix ans pour une somme plus élevée.

Jan Eckmann explique qu'il a mis les plaques en vente pour le compte d'une amie, qui l'a acquise il y a plus de dix ans pour une somme plus élevée.

PD
Tous les cantons n'autorisent pas les privés à vendre leurs plaques.

Tous les cantons n'autorisent pas les privés à vendre leurs plaques.

Capture d'écran ricardo.ch

1,5 million de francs. C'est la somme empochée l'an dernier par le canton de Berne grâce à la vente aux enchères de plaques d'immatriculation. Et les autorités ne semblent pas les seules à vouloir arrondir leurs fins de mois de la sorte.

Un coup d'oeil sur ricardo.ch montre qu'un privé y vend actuellement ses plaques «BE 37». Les intéressés ont jusqu'au 13 février pour miser de l'argent. Mais pour cela, ils devront mettre la main au porte-monnaie, puisque la mise de départ est fixée à 40'000 francs.

Encore aucune mise mardi matin

«Définir le prix a été difficile pour nous», explique à «20 Minuten» Jan Eckmann, qui vend «BE 37» pour le compte d'une amie. Celle-ci l'avait acquise il y a douze ans à un prix plus élevé. Jan Eckmann estime que la mise de départ de 40'000 francs n'est pas si élevée si on la compare aux sommes déboursées pour certaines autres plaques du canton. Les autorités avaient en effet empoché 151'000 francs fin 2018 pour «BE 5».

«Nous n'allons probablement jamais réaliser une telle somme», affirme Jan Eckmann. Il espère cependant qu'au moins deux ou trois personnes s'intéresseront à «BE 37». Mardi matin, aucune mise officielle n'avait encore été faite via ricardo.ch. Mais le Bernois assure que plusieurs personnes l'ont d'ores et déjà contacté pour avoir des renseignements.

Gare aux frais supplémentaires

En Suisse, tous les cantons n'autorisent pas les particuliers à vendre leur plaque (lire encadré). À Zurich, par exemple, un privé peut céder sa plaque uniquement aux ascendants ou aux descendants d'une même famille (par exemple: grand-père, père, enfant). Dans le canton de Lucerne, seules certaines rares exceptions sont autorisées.

Afin que le transfert se fasse dans les règles de l'art, l'Office bernois de la circulation conseille aux acheteurs de bien se renseigner. Car, outre le prix de la plaque, il faut s'attendre à des frais supplémentaires, met en garde le porte-parole Beat Keller: «Diverses taxes s'ajoutent au prix de vente. Elles peuvent aller jusqu'à 2000 francs.» C'est notamment le cas lorsque la plaque était utilisée au préalable à des fins commerciales et qu'à l'avenir elle est censée être utilisée pour une voiture privée.

Ventes autorisées pour les particuliers

Trois cantons suisses permettent aux privés de vendre leurs plaques d'immatriculation aux enchères: Bâle-Campagne, Thurgovie et Berne. Dans les autres cantons, ce sont les autorités qui empochent l'argent des ventes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!