Actualisé 07.08.2015 à 13:42

Vaud

Un pro du body-building sera jugé au tribunal

La Police cantonale a interpellé en 2013 un Vaudois de 45 ans pour achat et vente de produits dopants. Il en avait pour plusieurs dizaines de milliers de francs à la revente. Le procureur a terminé son enquête.

de
comm.
Cette saisie est la plus importante dans le canton de Vaud ces dernières années, selon la police. La valeur à la vente de ces produits est denviron 50000.-

Cette saisie est la plus importante dans le canton de Vaud ces dernières années, selon la police. La valeur à la vente de ces produits est denviron 50000.-

Après plusieurs mois d'enquête, les inspecteurs de la Police de sûreté ont mis à jour un important trafic de produits à usage dopant. L'auteur est un Vaudois de 45 ans, domicilié dans le Chablais vaudois. Bien connu dans le milieu du body-bulding, il avait constitué depuis plusieurs années un stock de médicaments, qu'il mettait à disposition des sportifs contre paiement, de tous niveaux, désireux simplement d'améliorer leur condition physique, mais également à des individus participant aux championnats les plus relevés en Europe et dans le monde. Il a ainsi profité de sa notoriété pour prodiguer ses conseils d'expert en diététique, tout comme pour l'utilisation de ces produits, à titre privé ou dans le cadre de programmes d'entraînement.

La plus importante saisie dans le canton de Vaud

C'est en Suisse alémanique qu'il achetait les médicaments avant de les mettre à disposition ou de les stocker. Ce sont ainsi quantité d'ampoules, de seringues, de stylos à insuline, de canules et divers flacons et sachets, représentants plus de 3'300 millilitres et plus de 27'000 comprimés qui ont été saisis. Cette saisie est la plus importante dans le canton de Vaud ces dernières années. La valeur à la vente de ces produits est d'environ 50'000.-.

Le prévenu a été entendu par les inspecteurs de la Police de sûreté. Il a été détenu deux mois préventivement dans le cadre de cette affaire. Le Ministère public vient de renvoyer le prévenu devant le Tribunal correctionnel de la Broye et du Nord vaudois.

Cette affaire a été menée par les inspecteurs de la Police de sûreté ainsi que de l'identité judiciaire, en collaboration avec l'Administration fédérale des douanes à Berne et à Lausanne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!