Valais: Un prof viré pour un crucifix

Actualisé

ValaisUn prof viré pour un crucifix

Un enseignant valaisan en est quitte pour un renvoi immédiat pour avoir refusé d'exposer un crucifix dans sa classe, à Stalden (VS).

En Valais, on ne plaisante pas avec le crucifix.

En Valais, on ne plaisante pas avec le crucifix.

Un enseignant de Stalden (VS) s'est fait crucifier par les autorités scolaires valaisannes. Pour une histoire de croix, il s'est fait licencier séance tenante, vendredi 8 octobre, après des mois de tensions avec les autorités scolaires, selon la «NZZ am Sonntag».

Valentin Abgottspon avait retiré il y a un an et demi le crucifix qui était installé dans sa salle de classe, sans que cela ne dérange particulièrement. Mais l'enseignant du secondaire, président de la section valaisanne de l'Association des libres penseurs de Suisse, ne s'est pas arrêté là. Il a ensuite évoqué son geste dans la presse et adressé une requête au Département de l'instruction publique sur le fait que la présence de ce symbole religieux viole le principe de liberté confessionnelle. Ce qui n'a visiblement pas été du goût de tout le monde.

De plus, Valentin Abgottspon a aussi dénoncé le fait que des fêtes chrétiennes comme la première communion ou la confirmation ne soient pas uniquement préparées lors de l'enseignement religieux mais lors d'autres cours (travaux manuels, chant, allemand).

Vendredi passé, l'enseignant a été convoqué par sa direction et licencié avec effet immédiat pour «rupture du climat de confiance». La commission scolaire s'est basée sur la loi scolaire valaisanne qui stipule qui dit dans son article 3 que «le corps enseignant a pour tâche de préparer les élèves à être des «êtres humains et des chrétiens».

Mais l'aficionado de la laïcité n'a pas encore déposé les armes. Il envisage de consulter un avocat pour poursuivre son combat. (20 minutes)

Ton opinion