Bugs informatiques: Un programme fait bugger les offices du chômage

Actualisé

Bugs informatiquesUn programme fait bugger les offices du chômage

L'ajout d'un module dans le logiciel fédéral de gestion des chômeurs empêche les conseillers
de travailler correctement.

par
nes

«Nos collaborateurs sont découragés et mécontents», déclare Roger Piccand, chef du Service vaudois de l'emploi. Depuis fin septembre, les offices régionaux de placement (ORP) de tous les cantons souffrent de soucis informatiques: lenteurs, bugs, etc. L'origine du problème? L'ajout d'une application au système fédéral de gestion des chômeurs NC PLASTA: le DMS. Ce module permet de numériser les dossiers de chaque demandeur d'emploi.

«Ce software est un excellent outil de travail, assure Roger Piccand. Mais il souffre de maladies de jeunesse.» Le DMS a été installé dans les ORP en juin. Mais des ajustements, couplés à l'afflux de nouveaux chômeurs, ont détraqué NC PLASTA. A tel point que des ORP ont renvoyé leurs collaborateurs à la maison, tant il était difficile de travailler.

A Berne, le directeur de l'économie publique a même écrit à Hans-Rudolph Merz pour trouver une solution au problème. «Nous devons traiter les chômeurs correctement, déclare Andreas Rickenbacher. Avec ces soucis, c'est impossible.» Les bugs n'affectent pas le paiement des indemnités. La Confédération a envoyé une lettre aux ORP en leur promettant que tout sera réglé le 4 janvier 2010.

50 millions

C’est le prix total du développement du programme NC PLASTA. Il permet aux cantons de gérer les dossiers des chômeurs. Le module DMS permet de numériser les documents des demandeurs d’emploi.

Ton opinion