Iran: Un projet de loi pour interdire les chiens
Actualisé

IranUn projet de loi pour interdire les chiens

Une quarantaine de députés iraniens ont déposé un projet de loi pour interdire les chiens, animaux «impurs», dans les appartements, les transports et les lieux publics.

Les chiens sont considérés comme des animaux impurs par l'islam.

Les chiens sont considérés comme des animaux impurs par l'islam.

Le chien est considéré comme «impur» par l'islam, mais il a fait son apparition ces dernières années dans certains quartiers aisés de Téhéran.

«Promener des animaux dangereux, nuisibles pour la santé ou impurs comme les chiens dans les lieux et transports publics est interdit» tout comme il est «interdit d'avoir de tels animaux en appartement», selon le projet de loi déposé par 39 députés (sur 290).

Le texte précise que les contrevenants seront passibles d'une amende de 100 à 500 dollars et que «leur animal sera confisqué». Une circulaire de police interdit déjà «la promenade des chiens dans les lieux publics et leur transport en voiture» mais elle n'est pas vraiment appliquée.

Pour les députés signataires, le projet de loi vise à lutter contre le nombre croissant de personnes «possèdent des chiens et les promenant dans les lieux publics, ce qui est devenu un problème de société et constitue une imitation aveugle de la culture occidentale vulgaire», a indiqué l'agence officielle Irna.

Aucune estimation officielle n'a été donnée sur le nombre de chiens en Iran, qui ne dépasserait pas quelques milliers. (ats)

Ton opinion