Bâle-Campagne: Un projet de train sans conducteur est examiné
Actualisé

Bâle-CampagneUn projet de train sans conducteur est examiné

La compagnie ferroviaire du Waldenburgerbahn penche sur la possibilité d'une automatisation de son exploitation.

La compagnie ferroviaire du Waldenburgerbahn est détenu par les Transports publics de Bâle-Campagne. (Source: wikipedia)

La compagnie ferroviaire du Waldenburgerbahn est détenu par les Transports publics de Bâle-Campagne. (Source: wikipedia)

photo: Kein Anbieter

La compagnie ferroviaire du Waldenburgerbahn (WB), à Bâle-Campagne, examine la possibilité d'avoir recours à des trains sans conducteur dans le cadre d'une automatisation de l'exploitation. Ce projet ne se concrétisera pas avant 2022.

Le WB a été intégré aux Transports publics de Bâle-Campagne (BLT) cette année. Des experts externes examinent actuellement la possibilité de totalement automatiser l'exploitation des trains sur la ligne de 13,1 km qui relie Liestal et Waldenburg (BL), a indiqué jeudi dans la «Basler Zeitung» Andreas Buttiker, directeur des BLT.

Cet examen comprend aussi la possibilité d'avoir des trains sans conducteur. Les BLT sont en contact avec l'Office fédéral des transports (OFT), l'EPF Zurich et des constructeurs de trains, précise le directeur.

Ecartement de 750 mm

Le WB est actuellement la seule compagnie ferroviaire suisse à disposer de voies avec un écartement des rails de 750 mm (CFF: 1435 mm et 1000 mm). D'ici 2022, les BLT souhaitent faire passer l'écartement du WB à 1000 mm et acquérir un nouveau matériel roulant qui permette une automatisation complète de l'exploitation.

Une automatisation totale s'accompagne toutefois de nombreuses exigences. Il faut que l'ensemble du tracé soit entièrement clôturé et les arrêts doivent être équipés d'installations de sécurité, souligne Andreas Buttiker.

Selon le directeur des BLT, il est peu probable que des trains sans conducteur circulent sur la ligne à partir de 2022. Il doute que les conditions légales et les exigences techniques soient remplies d'ici là.

Il existe déjà des convois sans conducteur en Suisse. Le métro M2 (5,9 km) à Lausanne est entièrement automatisé et circule sans présence humaine aux commandes des rames. Il est entré en fonction en 2008. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion