Hong Kong - Un projet de vaccination obligatoire inquiète les employés étrangers
Publié

Hong KongDes employés étrangers inquiets d’un projet de vaccination obligatoire

Des associations de travailleurs migrants de Hong Kong ont critiqué samedi le projet de rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour tous les employés de maison étrangers.

par
Julien Baumann
Des travailleurs étrangers protestaient samedi au centre de Hong Kong après un projet de vaccination obligatoire du gouvernement.

Des travailleurs étrangers protestaient samedi au centre de Hong Kong après un projet de vaccination obligatoire du gouvernement.

AFP

Des associations de travailleurs migrants de Hong Kong ont critiqué samedi le projet de rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour tous les employés de maison étrangers, qualifiant cette mesure de «discriminatoire et injuste». Les autorités sanitaires ont indiqué qu’elles envisageaient de rendre obligatoire la vaccination des 370’000 aides à domicile de la ville, pour la plupart des femmes mal payées originaires des Philippines et d’Indonésie.

Les personnes souhaitant demander un visa de travail, ou renouveler leur visa actuel, devraient selon ce projet prouver qu’elles ont été vaccinées, ont indiqué les autorités vendredi. Si ce plan est mis en œuvre, ce serait la première fois que Hong Kong lie directement le droit au travail des étrangers aux vaccins. «Il s’agit clairement d’un acte de discrimination et de stigmatisation à l’encontre des travailleurs domestiques migrants», a déclaré à la presse Dolores Balladares Pelaez, présidente de l’association des Philippins Unis de Hong Kong.

Les groupes syndicaux représentant les employés de maison ont indiqué être mécontents que d’autres étrangers, et des travailleurs locaux employés dans des lieux comme des maisons de soins, ne soient pas également obligés d’être vaccinés. «Une fois de plus, nous sommes montrés du doigt et pris pour cible», a déploré Mme Pelaez.

Les autorités sanitaires ont annoncé ce plan de vaccination après la découverte de deux cas de Covid-19 chez des employés de maison, infectés par une souche virulente du virus. Tous les employés de maison ont également reçu l’ordre de passer un test de dépistage dans les jours à venir, une mesure qui ne s’étend pas aux familles pour lesquelles ils travaillent.

(AFP)

Ton opinion