Parlement vaudois: Un projet lausanno-catalan remporte le concours
Actualisé

Parlement vaudoisUn projet lausanno-catalan remporte le concours

»Rosebud» de l'atelier Cube à Lausanne et du Catalan Estève Bonell a remporté le concours d'architecture du nouveau Parlement vaudois.

Le bâtiment au toit pyramidal asymétrique devrait accueillir les députés au printemps 2012 sur le site incendié de Perregaux.

»Ce projet est digne du Parlement du quatrième canton suisse», s'est exclamé mardi François Marthaler. Pour le conseiller d'Etat, ce bâtiment est un «monument, au sens fort du terme», un bâtiment «symbolique» pour plusieurs siècles à venir.

Niché dans la Cité, entre la cathédrale et le Château, siège du gouvernement cantonal, la future maison du Grand Conseil s'élève sur le site de l'ancienne salle du Parlement incendiée en 2002. Elle abritera la salle du plénum, des salles de commission, la buvette des députés et un futur restaurant ouvert au public.

Le jury, coprésidé par l'architecte britannique Norman Foster et l'ancien président du Conseil national Yves Christen, a choisi un projet lausanno-catalan, emmené par Marc Collomb de l'atelier Cube et Estève Bonell de Bonell & Gil, à Barcelone. Les deux hommes se connaissent: ils enseignent l'architecture à Mendrisio (TI).

Moderne et lumineux

Leur projet dessine un bâtiment moderne et fonctionnel, qui s'inscrit dans la silhouette de la Cité. Il comprend une salle du Grand Conseil dotée d'un puits de lumière et de grandes fenêtres.

La salle est coiffée d'un dôme à quatre pans et dotée d'un système de ventilation Minergie qui capte, selon les besoins, la chaleur du soleil ou l'air frais du sol. Le projet propose de relier plus directement le Parlement à la Cité, en créant un passage depuis la rue Cité-Devant.

Etapes à franchir

Mais plusieurs étapes restent à franchir avant la réalisation de cette salle devisée à un peu plus de 18 millions de francs. Le Conseil d'Etat, puis le Grand Conseil, doivent encore se prononcer. Le vote du crédit d'ouvrage est prévu vers la mi-2010.

Objectif avoué: investir la salle avant la fin de la législature en juillet 2012. «Ce sera un beau challenge», a relevé François Marthaler. A chaud, la réaction des députés a été «extrêmement positive», a dit Jacques Perrin, président du Grand Conseil, qui s'est félicité que les besoins des élus aient été pris en compte.

Six pour le choix final

En tout, 52 bureaux d'architecture suisses et étrangers ont participé au concours en déposant un dossier de candidature. Dans un premier temps, le jury en a sélectionné 33 qui ont été invités à déposer un projet: 28 y ont répondu. Parmi eux, six bureaux ont été retenus et conviés à développer leur projet en vue du choix final. (ats)

Ton opinion