Actualisé

Un puissant séisme au Pérou fait plus de 330 morts

Le tremblement de terre a également fait un millier de blessés.

La secousse a causé un tsunami dans le Pacifique, mais l'alerte a ensuite été levée.

La terre a tremblé pendant plus d'une minute mercredi à 18h41 locales (jeudi à 01h41 en Suisse). D'une magnitude de 7,9 degrés sur l'échelle de Richter, le séisme a provoqué quelques dégâts matériels (bris de vitres, chutes d'arbres etc).

Les communications téléphoniques ont été interrompues, mais pas le courant électrique ni la distribution d'eau. Craignant l'effondrement de leurs immeubles, de nombreux employés de bureaux de la capitale Lima se sont précipités dans les rues.

Les autorités péruviennes ont aussitôt lancé un appel au calme à la population. Le ministre de la Santé, Carlos Vallejo, a décrété l'alerte rouge.

Plus de 330 personnes sont mortes et 1000 ont été blessées, selon un nouveau bilan provisoire publié par la protection civile. Le bilan risque de s'aggraver: de nombreux blessés sont dans un état grave.

Ce tremblement de terre a été ressenti dans plusieurs villes de l'Equateur, pays situé au nord du Pérou. Selon l'institut géophysique équatorien, il n'a fait ni victime ni dégât en Equateur.

Dans un premier temps, l'Institut de surveillance géologique américain (USGS) a annoncé que deux tremblement de terre distincts étaient en cause. Il s'est ensuite ravisé et a localisé l'épicentre du séisme à 145 km au sud-est de Lima. Neuf répliques ont suivi.

La secousse a causé un tsunami "potentiellement destructeur", selon le centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique, qui a lancé une alerte pour le Pérou, le Chili, l'Equateur, la Colombie, Panama, le Costa Rica, le Nicaragua, le Guatemala, le Salvador, le Mexique et le Honduras. Le centre a ensuite levé l'alerte.

Toutefois, le danger peut continuer à subsister pour des navires et des structures côtières pendant plusieurs heures en raison de "forts courants". "La levée totale de l'alerte doit être décidée par les autorités locales", souligne le centre.

L'alerte a provoqué l'évacuation des populations de plusieurs ports colombiens et d'un district côtier à l'ouest de Lima.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!