Actualisé 06.09.2012 à 16:02

Mühleberg/Fukushima

Un quart de la Suisse serait contaminé

Une étude présentée jeudi montre ce qui se produirait si une catastrophe comparable à celle de Fukushima devait arriver à la centrale nucléaire de Mühleberg.

Si une catastrophe du type de celle de Fukushima se produisait à la centrale nucléaire de Mühleberg, ce sont quelque 185'000 personnes qui devraient quitter pour toujours leur maison. C'est le résultat d'une étude présentée jeudi par différentes organisations.

Un quart de la surface totale de la Suisse serait contaminée par la radioactivité, selon l'étude effectuée par le cabinet de recherches Öko de Darmstadt (D). En une heure, il faudrait évacuer plus de 90'000 habitants de la région bernoise si le vent déplaçait le nuage dans cette direction.

Arrêt demandé

Ce constat amène Médecins en faveur de l'environnement, Médecins pour la responsabilité sociale et Greenpeace à dire qu'il n'existe aucun système de prévention efficace contre une telle catastrophe. Ces associations estiment qu'il n'y a pas d'autre solution que d'arrêter immédiatement l'installation bernoise.

La comparaison avec la centrale nucléaire japonaise s'imposait car Mühleberg fonctionne, selon ces opposants, avec un réacteur du même type que celui qui était en fonction à Fukushima. Ils affirment aussi que le réacteur bernois est l'un des plus vieux du monde après 40 ans d'activité.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!