Actualisé 18.03.2020 à 13:40

Logement caritatifUn quartier entier né d'une imprimante 3D

Au Mexique, des maisons tout droit sorties d'une imprimante 3D, visent à améliorer le confort de vie de familles démunies.

de
age/mst
1 / 9
Cette maison est la première d'un nouveau quartier au Mexique. Rien d'extraordinaire à cela, si ce n'est qu'elle a été entièrement réalisée par une imprimante en 3D ...

Cette maison est la première d'un nouveau quartier au Mexique. Rien d'extraordinaire à cela, si ce n'est qu'elle a été entièrement réalisée par une imprimante en 3D ...

Joshua Perez / New Story
... et qu'elle est censée apporter un toit au-dessus de la tête des familles les plus démunies de Tabasco.

... et qu'elle est censée apporter un toit au-dessus de la tête des familles les plus démunies de Tabasco.

Joshua Perez / New Story
Actuellement, les habitants de Tabasco vivent dans des abris de fortune faits de bric et de broc.

Actuellement, les habitants de Tabasco vivent dans des abris de fortune faits de bric et de broc.

Joe Gonzales / New Story

Dernièrement, deux maisons ont été construites dans une région rurale pauvre du Mexique. Rien d'extraordinaire à cela si ce n'est qu'elles ont été entièrement réalisées par une imprimante 3D géante. Et ce n'est que le début. Car, c'est tout un quartier qui est censé y sortir de terre. Ce sera le premier au monde, intégralement réalisé par une imprimante 3D.

Antisismiques et résistantes aux inondations

Les maisons ne sont en aucun cas des prototypes. D'ici la fin 2020, les concepteurs comptent «imprimer» une cinquantaine de maisons censées remplacer les logements de fortune faits de bois, de métal et de matériaux de récupération en tous genres, actuellement occupés par les autochtones.

Les familles concernées habitent dans une zone sensible de Tabasco, fréquemment exposée aux tremblements de terre et aux inondations. Il était donc crucial de concevoir les maisons de sorte à ce qu'elles résistent aux séismes et aux fortes pluies.

Des maisons issues d'une imprimante de béton

«Ces familles sont extrêmement vulnérables et ont de très faibles revenus. Beaucoup d'entre elles vivent avec seulement trois dollars par jour», explique Brett Hagler, PDG et co-fondateur de New Story, l'organisation à but non lucratif qui construit le quartier. «Elles vivent dans des huttes faites de bric et de broc, qui prennent l'eau pendant la saison des pluies. Certaines femmes ont dit qu'il leur arrivait d'avoir de l'eau jusqu'aux genoux et ce, pendant des semaines!», ajoute Brett Hagler.

L'imprimante de dix mètres de long, Vulcan II, développée par Icon, imprime un mélange de béton à séchage lent. S'il ne faut que 24 heures à New Story pour imprimer simultanément deux maisons, il faut néanmoins attendre plusieurs jours avant de pouvoir admirer le produit fini, compte tenu du temps de séchage du béton.

46 m² et plusieurs chambres

D'après New Story, ce mélange de béton est plus résistant aux séismes que du béton classique. Les maisons ont une superficie d'environ 46 m² et disposent de deux chambres à coucher, d'une salle de bain, d'un salon et d'une cuisine.

«L'imprimante 3D permet de livrer une meilleure qualité beaucoup plus rapidement, surtout pour les personnes à faibles revenus. Les maisons doivent faire la fierté de leurs habitants», souligne Jason Ballard d'Icon.

La joie des futurs occupants

«Je me réjouis surtout à l'idée d'avoir ma propre chambre, où je pourrai lire en toute tranquillité. Ce n'était pas possible auparavant, car les livres prenaient toujours l'eau par temps de pluie», raconte Alan, un enfant de huit ans, sur le point d'emménager dans l'une des maisons avec sa famille.

Isela, une jeune mère de deux jeunes enfants, se réjouit également de son nouveau logement. «J'ai hâte d'avoir de vraies chambres à coucher, dans lesquelles ma famille pourra dormir confortablement. Nous serons protégés de la pluie et des moustiques», dit-elle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!