Viège (VS): Un quatrième suspect dans l'enquête à l'OFROU
Actualisé

Viège (VS)Un quatrième suspect dans l'enquête à l'OFROU

L'affaire de corruption qui éclabousse un bureau de l'Office fédéral des routes prend de l'ampleur.

photo: Keystone/Image d'archives

Le Ministère public de la Confédération a élargi ses investigations sur les soupçons de corruption au bureau de Viège (VS) de l'Office fédéral des routes (OFROU).

Une quatrième personne est dans le collimateur de la justice.

La procédure contre le quatrième suspect a été ouverte en mars pour des soupçons de corruption active d'agents publics suisses, indique le Ministère public, revenant sur une information du «St. Galler Tagblatt» et de la «Neue Luzerner Zeitung». Le Ministère public n'a pas donné d'information sur l'identité du suspect.

Deux collaborateurs du bureau de l'OFROU à Viège (VS) et l'ex-directeur d'une entreprise de construction avaient été placés en détention préventive en mars dans le cadre de cette affaire. La police fédérale avait perquisitionné les bureaux de l'OFROU à Viège.

Ces trois personnes ont recouvré la liberté en avril. L'OFROU s'est séparé des deux collaborateurs soupçonnés, a-t-il précisé. Le troisième suspect, directeur de la société de construction Interalp Bau AG à l'époque, a également été suspendu par son employeur.

Interalp Bau avait communiqué à fin mars que son directeur aurait offert des cadeaux à deux collaborateurs de l'OFROU. Il s'agirait de paiements en nature, tels que du vin ou des denrées alimentaires. L'entreprise précisait que son conseil d'administration et son personnel n'avaient eu connaissance de l'éventuel délit commis par son directeur que lors de son arrestation, le 17 mars. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion