Suisse: Un radar est aussi cher qu'une voiture de luxe
Actualisé

SuisseUn radar est aussi cher qu'une voiture de luxe

Le coût d'un radar laisse songeur depuis qu'un jeune y a mis à le feu à Zurich. Mais leur installation reste rentable.

par
smk/nxp
La ville de Zurich compte 87 radars fixes.

La ville de Zurich compte 87 radars fixes.

photo: Keystone

Un jeune homme de 20 ans est actuellement jugé à Zurich pour avoir mis le feu en avril 2014 à un radar fixe. Son amie s'était en effet fait flasher et il comptait ainsi détruire les preuves. Mais si les données étaient encore intactes et ont pu permettre de retrouver la conductrice, l'acte du jeune homme s'est traduit par des dégâts de l'ordre de 143'280 francs.

Le coût a de quoi surprendre, mais les exigences pour un tel engin sont en effet énormes, a confirmé à «20 Minuten» l'entreprise qui les fabrique, mais qui veut rester anonyme. Chaque appareil doit être homologué par l'Institut fédéral de métrologie (Metas). «Et ses responsabilités sont énormes puisque chaque connecteur est vérifié.»

Un radar est rentable

L'appareil doit être aussi solide que pour un usage militaire et pouvoir fonctionner à des températures extrêmes. Sans oublier la résistance électromagnétique. «Si une classe d'écoliers avec leur téléphone portable s'en approche, les capacités du radar ne doivent pas s'en trouver influencées.»

En outre, Metas inspecte chaque radar une fois par an. Les appareils doivent donc être démontés et transportés à Berne, ajoute l'entreprise. Toutes ces conditions font que l'assemblage prend beaucoup de temps, puisque la firme n'en construit qu'une trentaine par an. La durée de vie s'étale de sept à dix ans, mais motus sur les frais d'entretien, de peur d'inciter des vandales à cibler les radars.

Tout au plus l'entreprise consent-elle à indiquer que les dommages infligés à ses appareils s'élèvent à 5000 francs par an à Zurich. La ville compte 87 radars fixes, qui ont coûté 12,5 millions de francs. Un investissement très rentable puisque les amendes d'ordre en 2014 ont permis d'encaisser 37 millions de francs.

Ton opinion