Actualisé 27.07.2011 à 10:56

Sarnen (OW)Un randonneur se retrouve face à un loup

Un randonneur lucernois s'est trouvé face à face avec un loup le 11 juillet dernier dans les montagnes du Fürstein près de Sarnen (OW).

Le loupm rencontré séjournerait depuis 2008 dans le canton d'Obwald.

Le loupm rencontré séjournerait depuis 2008 dans le canton d'Obwald.

Un randonneur qui se promenait dans le massif du Fürstein (OW) a eu la surprise de se retrouver face à un loup le 11 juillet dernier. Il a eu le réflexe de prendre une photo et on peut voir le prédateur sur le site de la «Neue Obwaldner Zeitung», a précisé mercredi le Groupe de recherches pour la conservation et la gestion des carnivores «Kora».

«Soudain, il est apparu à environ 200 mètres de moi; durant un cours instant, nous nous sommes regardés dans les yeux; à peine j'avais appuyé sur le bouton, il était déjà loin; c'était une expérience sensationnelle, comme si j'avais fait un six à la loterie», explique le randonneur lucernois Martin Meier après sa rencontre avec le grand prédateur.

Selon toute vraisemblance, il s'agit effectivement d'un loup et même d'un individu connu sous l'abréviation «M20», selon Kora. Ce mâle est venu du nord de l'Italie et séjourne depuis 2008 dans le canton d'Obwald. Il s'est d'abord installé dans la région du Grand Melchtal, puis sur le versant gauche de la vallée de Sarnen et dans l'Entlebuch lucernois.

«Nous n'avons pu faire aucune analyse», a cependant relevé Peter Lienert, chef du service obwaldien de la chasse. Pour établir avec certitude s'il s'agit bien du loup en question, il aurait fallu faire une analyse ADN par exemple après l'attaque d'un mouton.

Cinq individus identifiés

Sur les cinq loups identifiés depuis le début de l'année en Suisse, trois étaient déjà connus par le passé. Le mâle M20, qui vit depuis 2008 en Suisse centrale, avait de nouveau été détecté à Giswil (OW) en avril et à Flühli/Sörenberg (LU) en mai. La femelle F05 est réapparue dans les cantons de Berne et Fribourg. Elle est présente dans la région depuis 2009. Cette année, elle a déjà tué plusieurs moutons, qui toutefois estivaient sur des Alpages non protégés.

La présence du loup a également été attestée fin mars dans la région de Gluringen (VS). Dans ce cas, les analyses génétiques n'ont pas permis d'identifier l'individu. Mis à part le mâle M26 déjà présent en 2009 dans le canton du Tessin, un nouvel individu, le mâle M28, a pu être identifié génétiquement. Ce dernier avait tué 12 moutons et quatre chèvres entre fin avril et début mai dans la région de Cerentino.

Enfin, près de Pontarlier dans le Jura français, la présence d'un loup a pu être confirmée fin juin à l'aide d'images réalisées au moyen d'un piège-photo. La région fréquentée par cet animal ne se trouve qu'à environ 20 kilomètres de la frontière avec le canton de Neuchâtel. L'animal a tué plusieurs moutons au cours des dernières semaines. Des propriétaires de bétail locaux ont manifesté devant la sous-préfecture de Pontarlier pour demander qu'il soit abattu. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!