États-Unis: Un rappeur nourri de force comme à Guantanamo
Actualisé

États-UnisUn rappeur nourri de force comme à Guantanamo

Le rappeur américain Mos Def a décidé de tester une méthode très douloureuse utilisée pour nourrir de force les détenus de Guantanamo. La scène, très violente, a été filmée.

par
fab
Mos Def s'est fait intuber par le nez.

Mos Def s'est fait intuber par le nez.

Depuis six mois, 120 détenus de Guantanamo ont entamé une grève de la faim pour dénoncer leurs conditions de détention et la prolongation de peines qu'ils jugent injustifiées. Pour les maintenir en vie et leur enlever l'envie de recommencer, les matons nourrissent de force 44 de ces «rebelles». Et ils vont continuer à le faire, même pour les musulmans qui font le ramadan dès ce mardi 9 juillet et doivent donc se priver d'alimentation du lever au coucher du soleil.

Plusieurs détenus ont donc demandé aux Etats-Unis qu'on arrête de les nourrir de force. Mais une juge a rejeté leur requête, lundi 8 juillet, expliquant que la seule personne autorisée à une telle décision était le président américain en personne, Barack Obama.

Nourri par intubation nasale

Pour dénoncer cette nutrition forcée, Mos Def, qui se fait maintenant appeler Yasiin Bey, a accepté de se faire filmer alors qu'on l'alimente de la même façon que les prisonniers du camp de Cuba, selon des documents révélés par la chaîne de TV Al-Jazeera en mai dernier. Equipé de la célèbre tenue orange et solidement fixé à un siège au moyen de menottes et autres entraves, le rappeur se fait insérer un tube dans le nez. Le conduit en plastique doit parvenir jusqu'à son estomac. Il hurle à la mort et demande que cela cesse tant la douleur est intenable. L'expérience devait être réalisée à deux reprises, mais l'Américain de 39 ans a refusé la deuxième, en larmes.

Très violente, la scène a été filmée par le réalisateur Asif Kapadia et dévoilée sur le site du «Guardian».

Une séquence fortement déconseillée aux âmes sensibles.

Ton opinion